Crash d'un avion sanitaire à La Vèze : le jugement de 1ere instance confirmé en appel

© France 3 Franche-Comté : Denis Colle
© France 3 Franche-Comté : Denis Colle

La cour d'Appel de Besançon confirme le jugement du 11 mars 2016 qui condamnait à des peines de trois ans d'emprisonnement avec sursis pour homicides involontaires les trois prévenus du crash aérien de La Vèze par le TGI de Besançon. 

Par Isabelle Brunnarius

Par ce jugement, la justice les rendait indirectement responsables du crash d'un avion sanitaire en 2006, crash dans lequel quatre personnes avaient péri. Ils avaient été rejugés en octobre et les mêmes peines avaient été requises qu'en première instance. Le dirigeant de la société Flowair, un pilote testeur et un contrôleur avaient été condamnés en mars 2016 à trois ans avec sursis par le TGI de Besançon. L'Avocat général avait requis en première et deuxième instances trois ans avec sursis pour le dirigeant et le pilote testeur mais seulement deux ans à l'encontre du contrôleur aérien.

Cette décision en appel soulage les familles des victimes.  

Lors de ce drame, quatre personnes avaient péri. Le 19 octobre 2006, peu après minuit, un avion de la société Flowair aviation s'écrasait au décollage sur l'aérodrome de La Vèze, près de Besançon. A son bord le pilote, un pilote stagiaire de 35 ans et deux médecins du Centre hospitalier régional de Besançon, de 26 et 34 ans, partis prélever un foie. L'enquête conclura à une erreur de pilotage fatale imputable au pilote, âgé de 48 ans.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : derniers préparatifs au lycée Montchapet pour les épreuves du bac

Les + Lus