Cyclisme : Jeune retraité, Morgan Kneisky lance un appel pour voir Louis Pijourlet "battre le record de l’heure"

Publié le
Écrit par Emilien Diaz

L’ancien pistard de l’équipe de France Morgan Kneisky, aujourd’hui coach à l’AC Bisontine, a lancé un appel sur Facebook pour trouver des partenaires. Il organisera le 12 juillet prochain à Granges (Suisse) une tentative de record de France de l’heure pour son jeune protégé Louis Pijourlet.

Jeune retraité, Morgan Kneisky n’a pas lâché la pédale. Bien au contraire. Quelques mois seulement après avoir acté sa retraite sportive, le champion du monde du scratch (2009) s’est lancé un nouveau défi : organiser une tentative de record de France de l’heure. Mais cette fois le pistard bisontin ne sera pas sur la selle : il a choisi le coureur de l’AC Bisontine Louis Pijourlet (26 ans) pour tenter d’effacer la marque des 50,844 km, détenue par François Lamiraud depuis 2015.

"J’ai eu cette idée l’an passée en voyant le coureur Alex Dowsett tenter de battre le record du monde de l’heure. Comme je prépare un diplôme d’état (DEJEPS) pour devenir entraîneur, je dois réaliser un projet cycliste. Et l’occasion était parfaite" nous confie l’ancien pistard de l’équipe de France. "J’ai tout de suite pensé à Louis (Pijourlet). Je le suis depuis le début de sa carrière, nous avons fait beaucoup de courses ensemble en équipe de France et il a selon moi toutes les qualités pour relever le défi" poursuit-t-il.

"Mobiliser pendant le Tour de France"

Pour mener à bien son projet, Morgan Kneisky a dû trouver une date, un vélodrome, et surtout des partenaires. Pas simple étant donné que la ville de Besançon ne dispose plus d’infrastructures pour accueillir des épreuves de vitesse en cyclisme : "Ce n’est pas facile de solliciter les gens pour un événement lié à une performance individuelle. Alors je voulais organiser la tentative de record pendant le Tour de France, histoire de mobiliser un maximum de monde" explique le coureur.

Il a finalement choisi la ville de Granges, en Suisse pour accueillir l’épreuve le 12 juillet prochain : "C’est idéal. J’ai trouvé un partenaire qui devrait me permettre de finaliser le budget (environ 7000 euros), on ne sera pas loin de la Franche-Comté, et c’est aussi une façon de montrer que même si nous n’avons pas de vélodrome à Besançon, on a des coureurs capables de réaliser de grosses performances".

"Chaque détail compte pour ce record"

Réaliser la plus longue distance possible autour de la piste en 60 minutes top chrono : c’est donc ce que tentera de réaliser Louis Pijourlet en juillet prochain. Le pistard de l’AC Bisontine se prépare aux côtés de Morgan Kneisky. En bon coach, il ne veut rien laisser au hasard : "C’est tout un ensemble de détails qui fait que la performance sera la plus élevée possible : la résistance aux frictions, les vêtements, le casque, tout doit être pris en compte pour gagner le maximum de watts, et le maximum de vitesse. Louis est un excellent rouleur, il sait gérer l’aérodynamisme, ses positions, il est hyper calé là-dedans. Je sais qu’il est motivé et qu’il sera acteur de sa performance".

En attendant le grand jour, Morgan Kneisky lui, continue son petit bout de chemin dans le vélo : l’ancien pistard travaille avec la fédération française de cyclisme (FFC), organise des stages et s’investit au quotidien à l’AC Bisontine, où il accompagne les jeunes. "Je n’ai pas de nostalgie" assure le pistard, toujours déçu de ne pas avoir participé aux Jeux de Tokyo l’an dernier, "J’avais envie de passer à autre chose, de transmettre mon savoir. J’ai énormément à faire avec mon club. Commencer ma carrière d’entraineur dans cette structure, c’était une évidence".

Morgan Kneisky a lancé un appel sur Facebook pour compléter sa liste de partenaires et organiser la tentative de de France le 12 juillet prochain dans les meilleurs conditions possibles.