• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Cyclo-cross : la Bisontine Caroline Mani championne de France pour la 5e fois

Caroline Mani / © NICOLAS CREACH/Max PPP
Caroline Mani / © NICOLAS CREACH/Max PPP

Caroline Mani, signe une très belle victoire à domicile aux championnats de France de cyclo-cross de Besançon. Elle égalise ainsi le record de victoires de la compétition. Caroline Mani sera l'invitée du Jt de France 3 Fc à 19 heures.

Par Isabelle Brunnarius

La Franc-Comtoise, 31 ans, a rejoint au palmarès Laurence Leboucher et Maryline Salvetat, elles aussi victorieuses à cinq reprises depuis l'inscription de l'épreuve au programme en 2000.
 


A la différence que les deux aînées ont aussi conquis le titre mondial dans cette discipline tout comme Pauline Ferrand-Prévot, la championne
sortante et grande absente du rendez-vous de Besançon.
  
"Ce titre sauve ma saison qui a été difficile", s'est félicitée Caroline Mani, sacrée en 2010, 2011, 2016 et 2017. "Je le voulais vraiment, à domicile, devant la famille, les amis. J'avais dit que je voulais égaliser avec Laurence Leboucher, qui a été mon mentor, et Maryline Salvetat. Maintenant, il en faudra un sixième pour les devancer".
    

Sur le circuit très boueux de la Malcombe, la Bisontine a précédé la Savoyarde Marlène Petit. "Techniquement, nous avions les mêmes trajectoires. Il m'a manqué un peu de physique", a déclaré la lauréate de la Coupe de France, déçue par sa deuxième place (3e en 2018). 
    
Marion Norbert-Riberolle, qui court en Belgique au sein d'une équipe spécialisée, s'est adjugée la troisième place. "Dommage qu'il n'y ait pas un titre pour les espoirs comme dans d'autres pays", a regretté la jeune femme (20 ans) en donnant rendez-vous au Mondial de Bogense, début février au Danemark, où un titre sera décerné dans cette catégorie: "Il y a un maillot à aller chercher. Tout est possible."

Pour sa part, Caroline Mani a laissé un point d'interrogation sur sa participation aux Mondiaux. "Je n'ai pas brillé au niveau international cette année. Si c'est pour faire un top 25...", a réagi la Franc-Comtoise, sur le podium mondial en 2016 (2e).

"Il reste encore un peu de temps. Pourquoi pas aller à Pontchâteau (manche de Coupe du monde dimanche prochain) et voir ce que ça donne ?"

Sur le même sujet

Saulieu : la basilique Saint-Andoche souffle ses 900 bougies

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer