Découvrez Wet enough!?, ce jeune groupe sélectionné pour le Printemps de Bourges 2024

Plus sur le thème :

Mercredi 6 mars 2024, la direction du Printemps de Bourges a dévoilé les groupes sélectionnés pour faire partie des iNOUïs, le concours de talents du festival. Le quintet Wet enough!?, groupe de Besançon, a été choisi pour représenter la Bourgogne-Franche-Comté avec son new jazz endiablé. Rencontre.

Cinq jeunes bisontins à l'assaut d'un des plus gros festivals de musique française. Mercredi 6 mars 2024, les membres de Wet enough!?, quintet de new jazz formé en 2019 à Besançon, ont appris qu'ils avaient été sélectionnés pour participer aux iNOUïs du Printemps de Bourges, le dispositif de repérage de jeunes talents du festival (mercredi 24 avril - samedi 27 avril 2024).

"C'est fou" s'est enthousiasmé Marius Rabbe, chanteur et tromboniste du groupe, contacté par France 3 Franche-Comté. "J'ai mon portable qui vibre sans arrêt depuis ce matin. Pour nous, c'est un honneur. Et puis ça va nous donner un vrai boost de confiance. En nous, et en notre musique". Une musique particulière aux influences variées, entre USA et Royaume-Uni, où le jazz côtoie la funk, le hip-hop, l'électro et même le rap.

On ne fait pas de rock, pas de rap classique. Notre musique n'est pas très commerciale et on pensait qu'on ne pourrait jamais se faire notre place sur la scène musicale française. Là, c'est un vrai tremplin.

Marius Rabbe,

chanteur-tromboniste de Wet enough!?

"On ne sait pas encore comment définir notre musique" sourit Marius. "Le jazz a une influence énorme, c'est sûr. Mais en même temps, je rappe aussi en français. On va dire que nous faisons du new jazz". Un univers construit aux côtés de ses quatre complices, âgés de 19 à 24 ans : Matthieu Aubert (guitare), Mael El Mazoughi (clavier), Baptiste Coqueret (basse) et Laszlo Renier (batterie).

Tous se sont connus au lycée, à Besançon. Déjà musiciens, ils se réunissent en 2019 lorsqu'ils intègrent le conservatoire de la ville. Et se donne un nom, Wet enough!? "On a voulu jouer avec le mot anglais "wet", qui veut dire mouillé en français" reprend Marius. "On a ce côté sueur provoqué par la danse. On adore, car faire danser le spectateur, c'est ce qu'on préfère. Et puis on a aussi ce côté sexuel, avec une connotation rock".

Des influences multiples fusionnées en Franche-Comté

Depuis, le quintet a grandi. "On est quatre à avoir quitté la Franche-Comté pour nos études de musique" confie Marius. "Matthieu et moi à Bruxelles, Baptiste à Lausanne, Maël à Amsterdam, alors que Laszlo est resté à Besançon. On avait besoin de partir, pour trouver d'autres influences et voir que notre style peut marcher ailleurs"

Sans pour autant oublier leurs terres natales. Wet enough!? reste ainsi un pur produit de la scène musicale locale. "On fait beaucoup d'allers-retours vers la Franche-Comté, plusieurs fois par mois. On se retrouve pour composer et créer à Besançon, où il y a aussi nos familles, et au Darius Club de Lons-le-Saunier" reprend Marius. "On est d'ailleurs accompagné dans notre développement artistique par Le bœuf sur le Toit, une salle de spectacle à Lons".

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Komos (@komos_records)

C'est ce dispositif qui les a poussés à envoyer leur candidature pour participer aux iNOUïs du Printemps de Bourges. Dossier envoyé en novembre 2023, puis audition en février 2024, face à cinq autres formations. Avant la consécration, ce 6 mars. 

L'opportunité est dingue. On veut faire nos preuves, développer notre communauté et montrer notre musique à un maximum de personnes. Au Printemps, on aura aussi des retours de producteurs ou de label.

Marius Rabbe,

chanteur-tromboniste de Wet enough!?

Si "l'honneur est immense", comme le répète Marius, "on se prend quand même une claque quand on voit le nom du groupe sur la programmation officielle. On représente la région ! C'est un petit stress, avec le syndrome de l'imposteur qui se développe. Mais bon, au final, on n'a qu'une envie, c'est de tout casser".

"On veut toujours plus de dates"

Ils en auront vite l'occasion. Si Wet enough!? se produira chaque jour sur la scène du mercredi 24 avril au samedi 27 avril 2024, le groupe bénéficiera avant cela d’un temps de résidence et de préparation en Franche-Comté. Puis viendra l'heure du départ pour Bourges pour participer à "La Classe Verte", un stage de professionnalisation.

Tout cela pour préparer dans les meilleurs conditions une expérience exceptionnelle. Avec, comme chaque année, trois prix en jeu : le Prix du Printemps de Bourges Crédit Mutuel iNOUïS 2024, le Prix du Jury iNOUïS 2024 (présidé par la chanteuse Izïa) et le prix du public. À la clé, une participation à la "tournée des iNOUïS" en octobre 2024, ainsi qu'à différents festivals partenaires. "C'est vrai que ça fait envie" avoue Marius Rabbe. "Mais ces récompenses, on ne les envisage même pas. C'est tellement incroyable d'être présent".

Que peut-on leur souhaiter pour la suite ? "Des dates, et toujours plus de dates" conclut Marius. "On a déjà fait des concerts à l'étranger, notamment à Bruxelles. On a vu que notre musique plaisait, maintenant, on veut l'exporter". Wet Enough?! a d'ailleurs publié son premier projet, un EP nommé Dash, en janvier 2024. Et se produira prochainement à Paris, sur la scène de L'Hermitage, le 22 mars. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité