• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

REVOIR. Les temps forts de la visite d'Emmanuel Macron à Besançon

Emmanuel Macron a inauguré le nouveau musée des Beaux-Arts de Besançon / © Franck Hakmoun - maxPPP
Emmanuel Macron a inauguré le nouveau musée des Beaux-Arts de Besançon / © Franck Hakmoun - maxPPP

Le Président de la République venait inaugurer ce 16 novembre le nouveau musée des Beaux-Arts et d'archéologie de Besançon (Doubs). Minute à minute, revivez la visite en images, et les à cotés, à la veille des blocages routiers des "gilets jaunes".

Par S.C & S.R et les équipes de France 3 Franche-Comté

Revivez les temps forts de la visite d'Emmanuel Macron à Besançon.


14h20 : La place est libre, les premières visites VIP ont démarré à 14h15. Parallèlement, Emmanuel Macron s'est rendu en préfecture pour décorer Jean-Louis Fousseret, puis déjeuner.


14h : Départ d’Emmanuel Macron. Un geste de la main, c’est tout ce qu’auront eu toutes les personnes derrière les barrières qui ont parfois attendu 4h pour pouvoir adresser la parole au président de la République. Les nombreuses routes bloquées devraient être libérées dans la foulée du départ de la voiture présidentielle.


13h48 : Alors qu'Emmanuel Macron salue une partie des 1000 invités présents sous le chapiteau, certains Bisontins attendent de l'apercevoir, derrière les barrières du périmètre de sécurité. 


13h35 : "En inaugurant avec vous ce musée, c'est une pierre pour l'ambition que nous voulons porter pour le pays, avec vous" Emmanuel Macron en a terminé avec son discours. Vous pouvez le retrouver dès maintenant par ici ou ci-dessous.

Revoir les discours officiels par ici ►

MBAA : les discours après la visite d'E. Macron à Besançon


13h25 : Alors qu'Emmanuel Macron est en train de s'exprimer face à leur boutique, des commerçants nous confient : "Il y a eu une très mauvaise information : aucun client n’a pu arriver jusqu’à la poissonnerie. On a perdu notre matinée. On aurait mieux fait de fermer" expliquent Christian et Franca Gobin, qui tiennent la poissonnerie de la place de la Révolution. 


13h15 : Des curieux suivent le discours d'Emmanuel Macron sur notre site internet alors qu'ils se trouvent tout près de la place de la Révolution. Ils n'ont pas pu entrer dans le chapiteau dans lequel le président est en train de s'exprimer. 


13h : Emmanuel Macron appuie son propos, durant un discours décontracté, sur les "regards croisés", "l'addition de sensibilités". "Ce lieu vous en avez fait un palimpseste, un musée original, unique. Vous avez su redonner par des ouvertures, des jeux de lumière, un nouveau regard. Vous avez su allumer le flambeau des esprits" déclare le président en citant Victor Hugo.

12h50 : Les discours commencent avec celui de Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon. 


12h45 : Emmanuel Macron redescend les marches et rempli le livre d'or du musée des Beaux-Arts. La visite du président dans le musée est terminée. Il s'apprête à prendre la parole dans le chapiteau de la place de la Révolution, dressé pour l'inauguration. 

12h30 : Emmanuel Macron découvre la nouvelle architecture du musée aux côtés d'Adelfo Scaranello, en charge de la rénovation du musée des Beaux-Arts durant 4 ans. "Nous avons voulu un lieu ouvert sur l'extérieur, plus lumineux. Les gens sont intrigués et ont envie de rentrer" a notamment déclaré l'architecte. La citation est un brin ironique quand on sait que dans les rues du centre-ville de nombreux Bisontins sont tenus à l'écart.

Emmanuel Macron devant une oeuvre inachevée intitulée "Scène de massacre". / © France 3 Franche-Comté
Emmanuel Macron devant une oeuvre inachevée intitulée "Scène de massacre". / © France 3 Franche-Comté


12h15 : "Ils ne nous ont pas prévenus qu'ils allaient bloquer au niveau de la grande rue, de la rue Pasteur et de la rue Claude Pouillet. Cette rue devait être accessible donc c'est inadmissible" nous a confié une riveraine excédée. Place Pasteur, les employés du café Leffe s'étonnent eux-aussi de voir la place Pasteur totalement verrouillée et sont dans l'impossibilité de sortir leur terrasse. Le dispositif de sécurité et la zone bloquée est beaucoup plus large que prévu. La situation devrait se débloquer vers 14h, une fois le président de la République reparti. 

Besançon : un très large périmètre de sécurité autour de la visite d'Emmanuel Macron
Reportage de Thierry Chaufour et Denis Colle


12h05 : Emmanuel Macron entre à présent dans la partie Archéologie du musée, située au rez-de-chaussée. Ici, des ouvertures ont été réalisées pour faire enter plus de lumière. Le président s'arrête devant Le Triomphe de Neptune, une mosaïque découverte à Besançon (en savoir plus sur cette oeuvre par ici). 

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté


11h54 : Le ruban vient d'être coupé par Emmanuel Macron. "En tout cas bravo pour ce qui a été fait" a déclaré le président avant d'entrer dans le musée des Beaux-Arts. Le cortège s'arrête devant une oeuvre en rez-de-chaussée et reçoit des explications de Nicolas Surlapierre, directeur des musées du centre. "Nous sommes un musée de donations, c'est très important pour nous" explique Nicolas Surlapierre.  

Inauguration MBAA Besançon : Emmanuel Macron coupe le ruban


11h50 : Emmanuel Macron arrive sur la place de la Révolution. Il salue chaleureusement Jean-Louis Fousseret d'une bise. Il salue ensuite les autres élus présents sur place. Il s'entretient un peu plus longuement avec Christine Bouquin, présidente LR du conseil départemental du Doubs, Marie-Guite Dufay présidente PS du conseil régional de Franche-Comté. 

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté


11h40 : Jean-Louis Fousseret, ses adjoints et les journalistes qui suivront Emmanuel Macron dans le musée, attendent le président qui a 45 minutes de retard.


11h33 : Les manifestants se retrouvent désormais bloqués devant le tribunal de Besançon, juste en face de la mairie. Tout est minutieusement bouclé. Ils rebroussent chemin une nouvelle fois direction place Pasteur, dans le but de se rapprocher de la place de la Révolution. 

11h25 : Un chien démineur est sur la place de la Révolution. Tout le monde y passe, même les journalistes. Emmanuel Macron est en train d'arriver au Musée des Beaux-Arts de Besançon.

Des commentateurs, notamment sur les réseaux sociaux, dénoncent un événement pour les "élites", alors que le peuple est tenu à l'écart. "La libre circulation, bloquée et entravée par Macron. La peur l'habite jusqu'à ne plus respecter cette libre circulation. Place de la Révolution : peuple trié pour accueillir le Roi. Il y a de quoi rire ! Le peuple choisi, autorisé, le tri est fait !" témoignent des Francs-Comtois sur Twitter. Le périmètre de sécurité imposé en centre-ville est large. Les manifestants et syndicalistes, quant à eux, restent bloqués place Pasteur. Ils décident de faire demi-tour et de tenter de passer par le côté du tribunal, en vain. 


11h13 : Alors qu'Emmanuel Macron se fait attendre, les élus de l'intergroupe au conseil municipal de Besançon "n'irons pas accueillir le président". "Nous préférons l'inauguration populaire et festive de ce soir aux discours du matin. Les œuvres de ce gouvernement ne sont pas les nôtres, elles ne méritent pas nos applaudissements" explique Anthony Poulin, d'Europe Écologie Les Verts, sur Twitter.


11h : Les invités VIP entrent sur la place de la Révolution. Emmanuel Macron, quant à lui, doit arriver au musée. S'il est à l'heure, il devrait se présenter d'ici quelques minutes sur la place de la Révolution. Selon nos informations, Emmanuel Macron n'arriverait pas à l'aéroport de Dole mais par hélicoptère à l'aérodrome de La Vèze, situé près de Besançon.


10h56 : Les esprits s'échauffent un peu place Pasteur avec les manifestants qui tentent d'accéder à la place de la Révolution. "On pousse, on pousse !" crient les plus déterminés avant une pulvérisation de gaz lacrymogène qui les fait reculer. Le calme revient gentiment. 

10h50 : Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, prépare quant à lui son discours devant le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie. Il doit prendre la parole aux environ de 12h, juste avant Emmanuel Macron.

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté


10h46 : Certains manifestants sont déçus de ne pas pouvoir accéder à la place de la Révolution. C'est le cas d'Éliane, qui souhaite interpeller Emmanuel Macron sur le coût financier des anciens présidents de la République.


10h34 : "Ca va péter ! La place elle est à qui ?! La place de la Révolution elle est à nous !! Il veut casser le code du travail ! On en veut pas de cette société là, les jeunes dans la galère, les vieux dans la galère !" crient et chantent une bonne centaine de manifestants et représentants des syndicats qui essaient actuellement d'accéder à la place Pasteur à Besançon. 

10h17 : La foule arrive rue Courbet à Besançon. Pour l'instant, le passage est encore filtré à cet endroit. C'est LE point d'entrée pour espérer approcher d'Emmanuel Macron. Sera-t-il en contact avec le peuple bisontin ? Rien n'est moins sûr.

Sur les réseaux sociaux, certains commentateurs s'étonnent de la mise en place d'un périmètre de sécurité très élargi. "D'ici 3/4 d'heure les Bisontins auront la possibilité de s'approcher de la place de la Révolution" nous indique Fabienne Le Moing, notre journaliste sur place. Place pasteur, les contrôles sont également effectués minutieusement. 


10h : Un petit groupe de Bisontins, munis de drapeaux de la CGT et du PCF ainsi que de Force ouvrière, sont rassemblés actuellement devant l'hôpital Saint-Jacques à Besançon. Les manifestants ont l'intention de marcher jusqu'à la place de la révolution. 


9h37 : Emmanuel Macron doit signer le livre d'or du musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon. Il trône actuellement dans le hall du MBAA. 

© Caroline Laub
© Caroline Laub

9h21 : Rue Courbet les curieux sont impatients de se placer pour tenter de voir Emmanuel Macron.​​​​ Le président de la République doit arriver aux alentours de 11h dans la capitale franc-comtoise.
© Fabienne Le Moing
© Fabienne Le Moing

9h10 : Rue Gustave Courbet à Besançon, la fouille et le filtrage sont en cours. Seules les personnes qui travaillent sur la place de la Révolution peuvent passer, celles qui ont un rendez-vous et les personnes avec invitation peuvent également entrer sur la place. 

8h50 : Les services de sécurité scrutent les abords du pont Battant. Les bus du réseau Ginko sont bloqués autour de la place de la Révolution jusqu’au départ du président. La rue de la préfecture est également bloquée par des car de gendarmerie. Le centre-ville de Besançon est sous contrôle des forces de l'ordre, avant l'arrivé d'Emmanuel Macron.
© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

Pour rappel, le Président de la République Emmanuel Macron est attendu à 11 heures Place de la Révolution. Un périmètre de sécurité a été mis en place autour de la place de la Révolution : rue Goudimel, rue des Boucheries, rue Gustave Courbet,  passage Pâris, rue des Granges à l’angle de la rue Luc Breton.

8h30 : Les Bisontins découvrent les joies du périmètre de sécurité installé au centre ville.

C'était la première visite du Président de la République Emmanuel Macron à Besançon. Il était accompagné du ministre de la Culture, Franck Riester. Besançon inaugure son nouveau musée des Beaux-Arts et d'archéologie refait à neuf après quatre années de travaux, ce vendredi 16 novembre.

La visite du chef de l'Etat était très attendue par les Bisontins. En effet, certains ont tenté, en vain, d'apercevoir le cortège présidentiel. D'autres ont tenté de crier leur mécontentement, mais ont été bloqués à l'entrée de la place Pasteur.

Relire tous nos articles au sujet d'Emmanuel Macron à Besançon
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus