Cet article date de plus de 5 ans

Doubs : deux mosquées reçoivent des courriers injuriant le prophète Mahomet

Les imams de deux mosquées situées à Besançon et Pontarlier ont reçu un courrier injuriant le prophète Mahomet et ont déposé plainte lundi, ont indiqué la police et un responsable de la communauté musulmane.

© Jean-Stéphane Maurice
Les deux imams ont reçu une lettre anonyme dans laquelle le prophète Mahomet est décrit comme "un grand malade mental, victime durant 20 ans, d'un fantastique délire mégalomaniaque", a indiqué à l'AFP Tahar Belhadj, responsable de la fédération régionale de la Grande mosquée de Paris.
"La cible des islamophobes est le prophète d'islam, Mahomet", a déploré M. Belhadj en regrettant que la communauté musulmane soit "prise en otage entre deux extrémismes, celui des terroristes qui ont usurpé le nom de l'islam, et celui des anti-islam".
Tahar Belhadj et l'imam de la mosquée Souna de Besançon ont déposé plainte lundi matin au commissariat de la ville, a confirmé la police.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers