Doubs : pendant la Fête du bois à Montlebon, les bûcherons alertent sur leurs conditions de travail

Montlebon (Doubs) célèbre la nature, le bois et le sport à l’occasion des journées de “Belmont Bois” les 16 et 17 septembre. Plusieurs manifestations sont organisées autour des arbres et de la forêt. Les bûcherons venus de toute la région sont mis à l’honneur. Ils alertent sur leurs conditions de travail.

Montlebon est en fête. La commune du Doubs accueille la toute première édition de “Belmont bois”. Au programme : coupe de bois sportive, démonstrations forestières et activités sportives. 

Véritable temps fort de cette manifestation : la manche pour la qualification des championnats du monde de coupe de bois sportive. Une discipline dans laquelle excellent les bûcherons, qui sont à l’origine de l’homologation de la pratique. 


“On a dû faire reconnaitre le métier de bûcheron en tant que sport", explique à ce propos Patrice Nussbaum, président de l’association des bûcherons franc-comtois. "On a dû suivre un cahier des charges, celui de la fédération de coupe de bois sportive en milieu rural, pour faire en sorte que nos sportives soient en règle” explique l'intéressé. 

Des accidents chez les bûcherons, il y en a tous les jours.

Patrice Nussbaum, président de l’association des bûcherons franc-comtois

Un métier risqué 

Et s’il a le cœur à la fête ce weekend, Patrice Nussbaum n’oublie pas pour autant la dure réalité de son métier de bûcheron. “Souvent, les bûcherons sont sous-équipés”, dénonce-t-il.  Selon lui, “peu importe la quantité de bois que vous coupez, il faut avoir un niveau de sécurité maximal”.

Et cette situation est parfois fatale, insiste Patrice Nussbaum. “Des accidents chez les bûcherons, il y en a tous les jours. Vraiment, il faut qu’on soit mieux équipés”.

Alors, il est ravi de pouvoir participer à des manifestations telles que la Fête du bois de Montlebon. Cela lui permet de sensibiliser aux difficultés de la profession. “Quand on fait des concours, quand les professionnels privés viennent nous voir, on leur dit qu’il faut mieux équiper les bûcherons”.

“Le bûcheron respecte la nature”

Patrice Nussbaum arrive aussi à faire fi des difficultés. Après avoir alerté sur les conditions de travail auxquels il est confronté, il n’a plus qu’une idée en tête :  partager son amour pour le métier de bûcheron.

Le bûcheron aime la nature, il la respecte.

Patrice Nussbaum, président de l’association des bûcherons franc-comtois

“Un bûcheron, c'est d’abord un passionné du bois”, assure-t-il. “C’est quelqu'un qui aime la nature, qui ne la détruit pas, mais qui la respecte”, se défend Patrice Nussbaum. “Si un bûcheron fait des coupes, c’est parce qu’il y a des maladies comme le scolyte qui s’attaque à l’épicéa”, précise-t-il. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité