Drogue. Faut-il une salle de shoot à Besançon ? Dimanche en politique ouvre le débat sur France 3 Franche-Comté

La maire écologiste de Besançon Anne Vignot veut implanter une Halte "Soins Addictions", communément appelée salle de shoot, pour prendre en charge les toxicomanes de Franche-Comté. Une telle structure est-elle nécessaire ? Ce sera le débat de Dimanche en politique à partir de 11h10 ce dimanche 24 mars.

Elles s'appellaient officiellement Salles de consommation à moindre risque (SCMR). On parle maintenant de Haltes Soins Addictions (HSA). Le grand public les connaît sous le nom de salles de shoot. Il s'agit d'un lieu sécurisé qui propose aux toxicomanes de se droguer avec du matériel stérile et sous la supervision de personnels médicaux ou paramédicaux.

La Ville de Besançon va-t-elle accueillir une structure de ce type dans les prochains mois, les prochaines années ? C'est le souhait de la maire écologiste Anne Vignot.

Besançon a-t-elle vraiment besoin d'une HSA ?

Où implanter cette structure ?

Que doit-on espérer ou redouter de l'implantation d'une salle de shoot ?

Autour de Jérémy Chevreuil débattront :

  • Anne Vignot, maire Europe Ecologie-Les Verts de Besançon
  • Ludovic Fagaut, président du principal groupe d'oppostion au conseil municipal, élu Les Républicans
  • Emmanuel Bodoignet, président régional d'Aides, qui gère à Besançon un Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction des risques pour les usagers des drogues (Caarud).

Partagez avec nous votre avis, posez vos questions à nos invités en remplissant le formulaire ci-dessous. Certaines de vos réflexions seront reprises à l'antenne.

Diffusion dimanche 24 mars à 11h10. A commenter sur les réseaux sociaux avec le mot-dièse #DimPolFC