Emmanuel Macron à Besançon : "Il n'y a pas de fatalisme industriel..."

Emmanuel Macron considère Besançon comme un exemple : la ville a réussi sa transition industrielle de l'horlogerie aux micro-techniques. Les syndicalistes considèrent, eux, E. Macron comme un exemple... à ne pas suivre. En bonus : altercation entre syndicatlistes et chef d'entreprise et discours

Emmanuel Macron, ancien ministre de l'économie, était aujourd'hui sur le salon Micronora. Il a vanté les mérites de Besançon qui a su, selon lui, s'adapter en passant de l'horlogerie aux micro-techniques. Jean-Louis Fousseret, le maire de la ville et président de l'agglomération, ne le contredit pas ! C'est l'un de ses premiers soutiens.

Le reportage sur la journée :

Reportage : J. Chevreuil, P. Arbez et M. Blanc Avec en interview : Emmanuel Macron, ancien ministre de l'économie


Voici l'essentiel du discours d'Emmanuel Macron :

sur le rôle de l'Etat, le libéralisme, l'innovation, le protectionnisme sans oublier le "volontarisme lucide" et Alstom ou encore "le capital humain"... 


Images : Philippe Arbez


La mini-conférence de presse donnée par Emmanuel Macron :

Images : Philippe Arbez

L'altercation : 

Des syndicalistes, une cinquantaine de personnes, bloquaient l'entrée de Micropolis, lieu où se tient le salon Micronora. Ils protestaient contre la présence de l'ancien ministre de l'économie de Manuel Valls. Regardez et écoutez cette altercation. A gauche, les syndicaliste, à droite, un chef d'entreprise qui veut entrer au salon. Cinq minutes d'échanges verbaux, pas très polis, et révélateurs...
Images : Philippe Arbez