EN IMAGES. Législatives 2024 : Du RN au Nouveau Front populaire, qui sont les 12 nouveaux députés de Franche-Comté ?

Le verdict des urnes est tombé. Doubs, Jura, Haute-Saône, Territoire de Belfort, les électeurs de Franche-Comté ont choisi les députés qui vont les représenter pour 5 ans à l'Assemblée nationale. RN, majorité présidentielle, Nouveau Front populaire ou Les Républicains, qui sont ces hommes et ces femmes ?

Ce qu'il faut retenir du second tour en Franche-Comté

Les électeurs français élisaient ce dimanche 577 députés. En Franche-Comté, ils seront 12 à siéger au Palais Bourbon, et ils viennent après ce scrutin des partis politiques suivants : 

  • RN : 5 députés
  • Les Républicains : 4 députés
  • Majorité présidentielle : 2 députés
  • Nouveau Front populaire : 1 député

Le Rassemblement national de Jordan Bardella après son succès aux élections européennes s'empare de la 2e circonscription du Territoire de Belfort, qu'il reprend de justesse à la France Insoumise. La majorité présidentielle perd deux fauteuils de députés. Les Républicains ne bougent pas avec quatre élus. On compte une seule députée de gauche pour la Franche-Comté, en la personne de Dominique Voynet, écologiste et candidate du Nouveau Front populaire dans la 2e du Doubs.

    Ces députés sont élus dans un contexte politique inédit. Au soir du second tour, le Nouveau Front populaire est arrivé en tête des législatives, mais aucune majorité ne se dégage. À l’Assemblée nationale, nos députés vont écrire et voter les lois. Le rôle du député est aussi de contrôler l'action du gouvernement. Il mène un travail de terrain dans sa circonscription, dont il remonte les problématiques. Il représente les citoyens de sa circonscription et plus largement l'intérêt de tous les Français.

    Doubs - 1ère circonscription - Laurent Croizier, Modem - majorité présidentielle

    Laurent Croizier, 49 ans, entame un second mandat. Membre du Modem depuis 2013, il est au départ professeur des écoles. Il est conseiller municipal d’opposition depuis 2014 à Besançon. Il siège comme conseiller communautaire au Grand Besançon Métropole.

    Laurent Croizier a grandi en milieu rural à Roulans pour emménager dès l'adolescence à Besançon (St Ferjeux, Montrapon, Saint-Claude). Il a travaillé 8 ans dans le quartier de Planoise.

    Une triangulaire avait lieu dans cette circonscription au second tour :

    • Laurent CROIZIER - Ensemble ! (Majorité présidentielle) - 36,18 %
    • Thomas LUTZ - Rassemblement national - 32,31 %
    • Séverine VÉZIÈS - Union de la gauche - 31,51 %

    Doubs - 2ème circonscription - Dominique Voynet, EELV-Nouveau Front populaire

    Dominique Voynet, 65 ans, ancienne ministre, sénatrice et députée EELV, va retrouver les bancs de l'Assemblée nationale. Née le 4 novembre 1958 à Montbéliard (Doubs) dans une famille d'enseignants, l'ancienne candidate des Verts à la présidentielle découvre l'écologie à 16 ans à travers une association de protection de la nature. Elle manifeste contre la centrale de Fessenheim, pour la protection de la forêt vosgienne et deviendra la figure de proue de la lutte contre le projet de Grand canal Rhin-Rhône dans les années 90.


    Infirmière de nuit pendant ses études de médecine à Besançon, elle devient médecin-anesthésiste et s'installe en 1988 à Dole (Jura) où elle est conseillère municipale de 1989 à 2004. En 1998, elle échoue dans sa conquête de la mairie de Dole.


    Députée européenne de 1989 à 1992, elle a été candidate des Verts à l'Elysée en 1995 et 2007 (3,32 % et 1,5 7% des voix). Élue députée du Jura en 1997, l'écologiste démissionne pour devenir ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement dans le gouvernement Jospin (1997-2001). L'exercice de la "gauche plurielle" reste son modèle et elle considère le NFP comme son héritier.
    Dominique Voynet s'est ensuite implantée en région parisienne où elle a été élue sénatrice de Seine-Saint-Denis (2004-2011) et maire de Montreuil (2008-2014).


    En 2014, elle est nommée inspectrice générale des affaires sociales au tour extérieur, avant de devenir directrice de l'Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte en 2019, où elle gèrera la crise du covid, jusqu'à sa retraite en 2021.
    Mère de deux filles, grand-mère, elle revient s'installer à Dole, reprenant il y a deux ans le poste de secrétaire régionale d'Europe Écologie Les Verts en Franche-Comté.

    Les résultats du second tour :

    • Dominique VOYNET - Union de la gauche - 59,95 %
    • Eric FUSIS - Rassemblement national - 40,05 %

    Doubs - 3ème circonscription - Matthieu Bloch - LR-RN

    Matthieu Bloch, 41 ans, devient le député de la 3e circonscription qu’il avait déjà tenté de briguer en juin 2022. Membre des Républicains, il était le seul en Franche-Comté à se présenter sous l’alliance commune LR-RN initiée par Eric Ciotti président des Républicains. Matthieu Bloch est clerc de notaire de profession, il est originaire d’Audincourt. Il est maire de la commune de Colombier-Fontaine depuis 2020. Il est président du groupe majoritaire "Unis pour réussir" à l'agglomération du Pays de Montbéliard.

    Les résultats du second tour :

    • Matthieu BLOCH - Union de l'extrême droite - 50,76 %
    • Nicolas PACQUOT - Ensemble ! (Majorité présidentielle) - 49,24 %

    Doubs - 4ème circonscription - Géraldine Grangier - RN

    Géraldine Grangier, 49 ans, est mère de quatre enfants. Assistante de service social pour le département du Doubs, elle a travaillé 18 ans dans le quartier de Planoise. Elle rejoint le RN en 2020 et prend la direction départementale du parti. Elle est élue à la Région en 2021. Avec sa victoire au second tour de ces législatives 2024, elle entame un second mandat de député de la 4e circonscription.

    Les résultats du second tour :

    • Géraldine GRANGIER - Rassemblement national - 54,85 %
    • Magali DUVERNOIS - Union de la gauche - 45,15 %

    Doubs - 5ème circonscription - Annie Genevard, Les Républicains

    À 68 ans, Annie Genevard a un long CV politique. Mère de deux filles, sa propre mère était Irène Tharin, maire de Seloncourt dans le Doubs. C’est autour de Morteau qu’Annie Genevard a construit son ascension politique. Elle est élue maire de la ville en 2001, 2008, 2014. Elle est élue à la Région en 2004 et 2012. Elle devient députée en 2012, et réélue en 2017.

    Elle a été vice-présidente de l’Assemblée nationale. Elle est actuellement au sein des Républicains secrétaire nationale du parti, et elle s’est opposée à l’alliance du président de son parti Eric Ciotti avec le RN.

    Les résultats du second tour :

    • Annie GENEVARD - Les Républicains - 62,69 %
    • Floriane JEANDENAND - Rassemblement national - 37,31 %

    Jura - 1ère circonscription - Danielle Brulebois, Ensemble ! Majorité présidentielle

    À 77 ans, Danielle Brulebois va donc mener un troisième mandat de député de la première circonscription du Jura. Ancienne socialiste ayant rejoint Emmanuel Macron, cette fille d’agriculteurs a été tout au long de sa vie professionnelle institutrice puis directrice d’école. Son premier mandat remonte à 2008 lorsqu’elle est élue conseillère générale du Jura du canton de Bletterans sous les couleurs du PS. Elle sera réélue en 2015 et 2021. Elle avait gagné les législatives en 2017 et 2022 sous la bannière de la  majorité présidentielle.

    Les résultats du second tour :

    • Danielle BRULEBOIS - Ensemble ! (Majorité présidentielle) - 56,85 %
    • Valérie GRABY - Rassemblement national - 43,15 %

    Jura - 2ème circonscription - Marie-Christine Dalloz, Les Républicains

    A 66 ans, Marie-Christine Dalloz rempile pour un nouveau mandat. Très ancrée sur les terres du Haut-Jura, l’élue de droite, gérante de société de profession, y est députée depuis 2007 ! Sous les couleurs de l’UMP d'abord puis des Républicains. Elle a une expérience de maire, elle a dirigé de 1995 à 2008 la commune de Martigna. Elle entre au département en 2001 où elle a siégé régulièrement.

    Les résultats du second tour :

    • Marie-Christine DALLOZ - Les Républicains - 65,02 %
    • Thierry MOSCA - Rassemblement national - 34,98 %

    Jura - 3ème circonscription - Justine Gruet, Les Républicains

    Justine Gruet est kinésithérapeute de profession. À 35 ans, elle enchaîne donc un second mandat de député après celui obtenu en 2022. Elle avait pris la succession de Jean-Marie Sermier (Les Républicains) qui ne se représentait pas. Justine Gruet fut militante aux Jeunes Pop lorsqu'elle était lycéenne. Son premier mandat politique remonte à 2014, elle est alors adjointe au maire de Dole en charge des seniors. Elle sera réélue au sein de la mairie en 2020 où elle s’occupe de la santé, le handicap et le lien intergénérationnel.

    Les résultats du second tour :

    • Justine GRUET - Les Républicains - 56,19 %
    • Aurore VUILLEMIN-PLANCON - Rassemblement national - 43,81 %

    Haute-Saône - 1re circonscription - Antoine Villedieu, RN

    Antoine Villedieu est âgé de 35 ans. Il est le délégué départemental du Rassemblement national en Haute-Saône. C’est un ancien sportif de haut niveau qui a pratiqué le MMA. Il est passé par les pompiers de Paris, et la police. Il a été gardien de la paix à Besançon. Avant d’être au Rassemblement national, il était proche d’Alain Chrétien, actuel maire Horizons de Vesoul et son adversaire au second tour. Il entame son second mandat de député dans la 1re circonscription de Haute-Saône.

    Les résultats du second tour :

    • Antoine VILLEDIEU - Rassemblement national - 53,52 %
    • Alain CHRETIEN - Ensemble ! (Majorité présidentielle) - 46,48 %

    Haute-Saône - 2e circonscription - Emeric Salmon, RN

    Il a été élu dès le premier tour. Ingénieur en informatique, le député de 50 ans est entré au Front national en 2004. Ancien salarié du parti, il a exercé plusieurs mandats avant de se présenter en Haute-Saône. Il a été conseiller régional FN, devenu RN, en Bretagne de 2015 à 2021, puis candidat dans la 1re circonscription d'Ile-et-Vilaine en 2017. Il a été parachuté en Haute-Saône pour les législatives de 2022, qu'il a remportées.

    Les résultats du premier tour : 

    • Emeric Salmon - RN - 50,11 % des suffrages
    • Eric Houlley candidat du Nouveau Front populaire - 22,53 %

    Territoire de Belfort - 1re circonscription - Ian Boucard, Les Républicains

    À 36 ans, le Belfortain Ian Boucard a déjà connu deux mandats de député. En 2017, il se présente aux législatives dans la 1re circonscription du Territoire de Belfort sous l’étiquette LR. Il est élu avec 50,75 % des voix face au candidat LREM Christophe Grudler. Mais son élection a été annulée par le Conseil Constitutionnel. En 2022, il est réélu député dans la même circonscription avec 61,61 % des voix. En dehors de ses fonctions politiques, il est entraîneur de l’équipe de football de Méziré-Fesches (régional 3) depuis 2020. 

    Les résultats du second tour :

    • Ian BOUCARD - Les Républicains - 55,38 %
    • Carine MANCK - Rassemblement national - 44,62 %

    Territoire de Belfort - 2ème circonscription - Guillaume Bigot, RN

    Politologue et éditorialiste de la chaîne CNews, Guillaume Bigot a été parachuté par le Rassemblement national pour ces élections. Âgé de 54 ans, il est né à Paris et y a effectué la majorité de sa carrière. Il a d’abord été politologue et a enseigné dès 2005 au pôle universitaire Léonard-de-Vinci où il a été nommé directeur avant d’être évincé en 2008. Il a ensuite été nommé dirigeant du groupe Ipag business school Paris Nice jusqu’en 2022. En tant qu'éditorialiste politique, il est passé par BFM Business, et plus récemment par Europe 1, Sud Radio et CNews.

    Les résultats du second tour :

    • Guillaume BIGOT - Rassemblement national - 50,59 %
    • Florian CHAUCHE - Union de la gauche - 49,41 %

    Législatives 2024, tous les résultats

    Tous les résultats des législatives en Bourgogne-Franche-Comté

    Sur franceinfo

    Sur le site du ministère de l’Intérieur

    L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    choisir une région
    Bourgogne-Franche-Comté
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité