Les grands moyens pour sécuriser les falaises de Morre

R. Negri
R. Negri

C'est par les airs, grâce à un hélicoptère que la ville a décidé d'affréter le matériel nécessaire à la réalisation d'un chantier difficilement accessible de la côte de Morre, en sortie de Besançon. 

Par Aline Bilinski

Chaque année, la ville de Besançon consacre plus de 100 000 € à la sécurisation des falaises de la côte de Morre. Pour palier tout risque de chute de pierres sur la nationale 57 comme sur la voie ferrée situées en contrebas, d'importants chantiers sont menés. Certains sites étant difficilement accessibles par voies terrestres, il faut parfois avoir recours à un hélicoptère. La ville fait alors appelle à une société spécialisée d'Albertville pour mener cette étrange ballet mené dans les airs et déposer les matériaux directement au bon endroit. . 
Pas une première mais une opération toujours impressionnante. 
Travaux sur la falaise de la Côte de Morre
C'est avec un hélico que les matériaux sont déposés sur le chantier actuellement en cours sur la falaise de la côte de Morre. Il s'agit de sécuriser le site afin d'éviter tour risque d'éboulements. Les explications du pilote D. Morel et de D. Mourrot, directeur de la Voirie à laVille de Besançon. Reportage de S. Poirier et R. Négri


Sur le même sujet

Les + Lus