"Il y a une éthique derrière les produits qu’on achète", le succès du supermarché coopératif "T'as meilleur temps"

durée de la vidéo : 00h01mn46s
SUPERMARCHÉ COOPÉRATIF "T'AS MEILLEUR TEMPS" ©France télévisions

À Besançon, le supermarché coopératif "T'as meilleur temps" fête ses trois ans. Ce magasin, où les clients coopérateurs mettent en rayon ou tiennent la caisse, marche très bien. Un modèle économique rare qui mise sur le bio et les filières courtes avec des prix justes, et qui affiche un chiffre d'affaires de 700 000 euros cette année.

C’est une expression franc-comtoise bien connue. Mais c’est également un modèle économique étonnant, où les clients de supermarché se transforment parfois en chefs de rayons, comme le fait Martine. Car pour acheter des produits ici, il faut participer, en tenant la caisse ou en mettant les articles en rayon. C’est là le principe de la coopérative.

"Ce que je leur ai demandé comme tâche, c’est de surveiller que toutes les étiquettes étaient bien en ordre. On réapprovisionne les rayons à chaque permanence, explique Martine Ehret, coopératrice animatrice de l'équipe. Chacun vient 3h toutes les quatre semaines."

Du bio et des filières courtes

Le magasin mise sur beaucoup sur le bio et les filières courtes, avec des prix corrects. Aujourd’hui, ils comptent plus de 600 clients coopérateurs. "On sait qu’il y a une éthique derrière les produits qu’on achète et puis il y a une ambiance conviviale, avec des personnes qui sont engagées et qui savent pourquoi elles sont là", souligne Marie-Claude Thibaudin, cliente et coopératrice.

Créé il y a trois ans, "T’as meilleur temps" est aujourd’hui un succès. Le magasin est même bénéficiaire. Le vrai défi aujourd’hui est d’attirer des consommateurs plus jeunes. "On a adapté notre fonctionnement pour faire en sorte qu’ils puissent venir participer à la vie du magasin, mais sous d’autres formes, beaucoup plus souple et adapté à une vie de jeune actif", détaille Jean-Marc Bideaud, président de la coopérative "T'as meilleur temps".

Des coopérateurs qui peuvent donc, à distance, s’occuper de gestion ou d’informatique. Si ce supermarché reste un objet rare dans le monde du commerce, c’est déjà une belle machine qui a réalisé un chiffre d'affaires de 700 000 euros cette année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité