LREM : A Besançon, Alexandra Cordier annonce sa démission du poste de référente départementale

Alexandra Cordier, référente départementale dans le Doubs de LREM / © David Martin - France Télévisions
Alexandra Cordier, référente départementale dans le Doubs de LREM / © David Martin - France Télévisions

A cinq mois des élections municipales, la guerre interne au sein de La République en Marche se solde par un départ. Alexandra Cordier, référente LREM du Doubs en désaccord avec l'investiture d'Eric Alauzet quitte ses fonctions.

Par Sophie Courageot

La venue le weekend dernier à Besançon, de Stanislas Guérini, secrétaire national de LREM n'y est sans doute pas pour rien. Il était venu inaugurer la permanence d'Eric Alauzet grande rue à Besançon.

Le parti d'Emmanuel Macron était pollué par une guerre interne à coups de déclaration dans la presse. Et de rendez-vous ratés.

Depuis qu'Eric Alauzet, député du Doubs a été choisi au mois de juillet par la commission nationale d'investiture, Alexandra Cordier qui est aussi la chargée de communication du maire sortant Jean-Louis Fousseret était en désaccord avec ce dernier. Le rapprochement entre les deux prétendants aux municipales ne s'est pas fait. Alexandra Cordier laissant entendre qu'elle pourrait se lancer dans l'élection avec une candidature dissidente. Elle démissionne donc.


Aujourd’hui, j’ai remis mes fonctions de référente, de responsable du mouvement En Marche pour le Doubs, à Stanislas Guérini.
Depuis juin 2016, j’ai servi notre mouvement et j’ai assumé cette responsabilité avec fierté et bonheur. Je me suis efforcée d'y répondre en veillant, dans mes fonctions comme dans mes prises de position, à toujours être respectueuse et en accord avec les objectifs de La République En Marche.


 

Interrogée sur cette situation bisontine à quelques mois des municipales Fannette Charvier, députée LREM du Doubs affichait elle une ligne claire. "En cas de dissidence, je ne vois pas comment on peut rester référent départemental, c'est mon opinion" affirmait l'élue le weekend dernier.

La situation est donc clarifiée. Alexandre Cordier quitte son poste de référent départemental. Pour se lancer en toute liberté aux municipales sous sa propre liste ? Ou en rejoindre une autre ?
Nous lui avons posé la question. "Il était important de clarifier la situation. Cela me laisse le champ libre et le temps de la réflexion. Il n'y pas de liste commune prévue avec Ludovic Fagaut (LR) aujourd'hui" nous précise Alexandra Cordier.

"Je reste adhérente du mouvement LREM. J'étais parmi les premières à le rejoindre en avril 2016. J'ai vécu une superbe aventure avec les législatives et la présidentielle.Je pars dans un esprit constructif, je ne suis pas amère" dit-elle. Alexandra Cordier précisera ses projets début décembre. Se lancera-t-elle ? Seule ? Avec le soutien du maire sortant Jean-Louis Fousseret, l'un des premiers maires de province à rejoindre Emmanuel Macron ?
 

La suite du communiqué de presse d'Alexandra Cordier


J'ai conduit dans le département les campagnes pour les élections Présidentielles, Législatives et Européennes. S'agissant des élections Municipales, j'ai mené en partenariat avec l’équipe départementale et les marcheurs un travail à Pontarlier, Villers-le-Lac, Ornans, dans l’agglomération de Besançon ou encore dans l’aire urbaine de Montbéliard. J’ai toujours porté les valeurs du mouvement et la volonté de renouvellement insufflée par Emmanuel Macron. Depuis quelques semaines, je suis en désaccord avec la stratégie politique du mouvement pour notre territoire, à Besançon.
Le fait que notre projet Besançon Métropole 2020 n'ait pas été retenu par la commission nationale d'investiture et que le rapprochement avec le candidat officiellement investi – rapprochement que j’ai appelé de mes vœux – n’ait pu aboutir, crée une certaine confusion. J'ai beaucoup trop de considération pour les femmes et les hommes de La République En Marche qui servent notre mouvement avec dévouement et compétence, pour accepter que leur action puisse être altérée par ce désaccord. Pour clarifier cette situation particulière à Besançon, j'ai donc décidé de quitter dès aujourd’hui mes fonctions de référente En Marche pour le Doubs.

 

L'ensemble de l'équipe départementale LREM du Doubs démissionne elle aussi 


Dans un communiqué publié en début d'après-midi, l'équipe composée d'Anthony Barthod, Guerric Chalnot, Stéphane Chopin, Myriam Lemercier, Etienne Romain, Patricia Roland et Antonio Spatafora quittent leurs fonctions respectives au sein de La République En Marche dans le Doubs. Les positions suivantes au sein de l’équipe départementale sont désormais vacantes :
  • Référente départementale
  • Secrétaire général
  • Responsable des Comités Locaux
  • Responsable Budget
  • Coordinateur Europe
  • Responsable des élections
  • Responsable du monde associatif
  • Responsable mobilisation
  • Co-Responsable Communication sur les Réseaux Sociaux
  • Membre du pôle logistique

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus