Municipales - Coronavirus à Besançon : en attendant les résultats du 1er tour, quelle est la participation ?

Ce dimanche 15 mars 2020 a lieu le premier tour des élections municipales alors que la France a enclenché le stade 3. Les résultats seront dévoilés à partir de 20 heures. Enjeux, candidats, programmes... voici ce qu'il faut savoir sur ce premier tour qui se déroule dans les bureaux de vote.

La ville de Besançon compte près de 116 000 habitants.
La ville de Besançon compte près de 116 000 habitants. © OLIVIER BOITET / MaxPPP
Besançon est toujours une terre de conquête. C'est en tout cas ce que prouvent ces élections municipales 2020. Avec neuf listes déposées, toutes les couleurs politiques sont représentées dans la plus grande ville de la région, qui compte près de 116 000 habitants. Du Rassemblement National, situé à l'extrême droite de l'échiquier politique, à Lutte Ouvrière, situé à l'extrême gauche, les citoyens bisontins sont appelés à choisir, lors de ce premier tour des élections municipales 2020.

Le contexte particulier de cette élection est à prendre en compte et pourrait évidemment peser dans la balance. En effet, l'épidémie de coronavirus qui sévit dans le pays depuis fin janvier risque de freiner les déplacements aux bureaux de vote, notamment pour les populations les plus à risque : les personnes âgées.
 

Dans le département du Doubs, à 12 heures, la participation était de 21,75% (17,17% en 2014).
Le taux de participation estimé à 17 heures dans le département du Doubs est de 46,40 % . En 2004, à la même heure, la participation était de 48,8 % dans le Doubs. Soit une baisse de 2 points seulement. 

Selon une estimation Ipsos / Sopra Steria, le taux d'abstention global est de 61.0% à Besançon. En 2014, il était de 42,82%.
 

 

   
 

En 2014, au 1er tour à Besançon, le taux de participation était de 54,1%. Au second, il a été de 57,18%. Lors du premier tour, à l'époque, trois listes s'étaient maintenues : celle du maire sortant Jean-Louis Fousseret (union de la gauche PS-PCF-EÉLV) arrivée en tête avec 33,63 % des suffrages exprimés, la liste d'union de la droite (UMP-UDI-MoDem) menée par Jacques Grosperrin (31,64 %) et la liste Front National de Philippe Mougin (11,76 %).

Qu'en sera-t-il cette fois-ci ? Réponse ce dimanche soir.
 
 

Les listes présentent en 2020


Jean-Louis Fousseret, fervent défenseur du président Emmanuel Macron et membre de La République en marche, a décidé après trois mandats de ne pas se représenter. C'est à Alexandra Cordier, dissidente LREM qui prône désormais le sans-étiquette, qu'il a accordé sa confiance. Son ancienne assistante a d'ailleurs été exclue de ce parti, à la suite du maintien de sa liste "Ensemble", face au député du Doubs Éric Alauzet, investi officiellement par LREM et soutenu par le MoDem.

Chahuté au niveau local par certains militants de gauche mais soutenu par le MoDem et par Joseph Pinard, ancien député PS, Éric Alauzet a mené une campagne axée sur “l’écologie positive”, tout en tentant de dissocier son projet politique de celui de LREM, dont les orientations nationales sont très critiquées depuis plusieurs mois (réformes des retraites, 49.3, Gilets Jaunes, crise de l'hôpital public...).
 
Neuf listes sont présentes à Besançon pour les municipales 2020.
Neuf listes sont présentes à Besançon pour les municipales 2020. © France 3 Franche-Comté

Du côté de la droite, on retrouve Ludovig Fagaut, pour Les Républicains. L’homme de droite, vice-président du conseil départemental du Doubs, mène une liste d'union de la droite et du centre. Le Rassemblement National dispose également de sa liste baptisée "Changeons Besançon", grâce à Jacques Ricciardetti, maire du petit village de Tressandans (depuis 2001) et conseiller régional.

À Gauche, Anne Vignot (EELV) rassemble derrière elle le PS, le PCF et Génération.s. Sa liste "Besançon par nature" est composée en partie de conseillers municipaux sortants, mais pas que. Elle est annoncée en tête du premier tour selon un sondage Ipsos-Stéria pour l’Est Républicain et France Bleu paru il y a deux mois (plus d'infos).

Claire Arnoux se présente quant à elle sous l’étiquette La France Insoumise. Cheffe de file de la lutte contre le projet d’éco-quartier des Vaîtes et très engagée dans l'action contre le réchauffement climatique notamment au sein d’Alternatiba, la jeune femme a présenté la liste "Besançon verte et solidaire". Elle était déjà candidate en 2014 et avait obtenu 7,12 % des voix. 
 
Nicole Friess porte la liste “Faire entendre le camp des travailleurs", pour Lutte Ouvrière. La retraitée de l'administration de l'hôpital Jean Minjoz s’est présentée à toutes les élections locales depuis 1977, sauf aux départementales. 

Karim Bouhassoun, sans étiquette, présente une liste citoyenne. Son mouvement “Bisontin-Bisontine” a été lancé le 14 juillet 2018. Le quadragénaire est conseiller technique auprès de la présidente de région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay. 

Pour finir, Jean-Philippe Allenbach est le candidat du Mouvement Franche-Comté et de la liste "Les Régionalistes", dont l'objet principal est la défense des intérêts des Francs-Comtois face à Paris et Dijon.


Le récap des listes
 

 

Revoir le débat des candidats à Besançon, avant le premier tour :

   

Tous les résultats des élections municipales en Bourgogne-Franche-Comté
 

► Sur notre page spéciale MUNICIPALES 2020

► Sur la page résultats de Franceinfo
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections les républicains rassemblement national parti communiste économie europe écologie les verts parti socialiste la république en marche coronavirus/covid-19 santé société