Nouveau vol d'or dans le Doubs, des malfaiteurs armés et cagoulés braquent une entreprise de bijouterie de luxe

Un mois après l'attaque de Cheval Frères à École-Valentin (Doubs), un nouveau braquage à main armée a visé lundi 22 avril 2024 une entreprise de pièces détachées pour l'horlogerie et la joaillerie près de Besançon (Doubs). Armés et cagoulés, les malfaiteurs se seraient emparés d'une importante quantité d'or.

Un braquage à main armée a eu lieu lundi 22 avril 2024 chez un fabricant de pièces détachées pour l'horlogerie et la joaillerie, situé près de Besançon (Doubs), a indiqué le Parquet de Besançon à France 3 Franche-Comté ce jeudi, confirmant une information de l'Est-Républicain.

Vers 7h le matin, plusieurs malfaiteurs, cagoulés et armés, ont fait irruption dans la manufacture. Ils auraient menacé plusieurs employés et seraient repartis avec une importante quantité d'or. Mais le préjudice "n’est pas encore évalué", précise le parquet.

"Tout le monde est au travail"

"Tout le monde est au travail aujourd'hui", assure la direction de l'entreprise à France 3 Franche-Comté. Une cellule psychologique a été mise en place pour les salariés. Une entreprise qui, pour des raisons de sécurité, préfère rester très discrète pour l'instant sur les faits.

Des dispositions avaient été prises pour se prémunir de ce type de vols et un important système de vidéosurveillance protège les locaux. Des images qui sont en cours d'exploitation par les enquêteurs, explique-t-on encore. Les techniciens de la gendarmerie scientifique se sont rendus sur place pour recueillir tous les éléments possibles. Plusieurs témoins ont également été entendus. "L'enquête avance très vite", lâche-t-on du côté de l'entreprise.

Braquages en série

Un modus operandi qui rappelle en tout cas l'attaque dont a été victime il y a un mois la société Cheval Frères à École-Valentin (Doubs). L'entreprise qui fabrique des composants pour l'horlogerie de luxe avait été, elle aussi, prise pour cible le 25 mars dernier par plusieurs individus armés.

Le 30 novembre 2023, trois hommes armés avaient déjà réussi à pénétrer dans les locaux de Cheval Frères, braquant et séquestrant six employés dans une pièce. Ils avaient dérobé des métaux précieux. Le préjudice avait été estimé à 300 000 euros.

Le 12 avril dernier, une dizaine de membres du "grand banditisme bisontin" ont par ailleurs été condamnés à Nancy (Meurthe-et-Moselle) à des peines allant de 6 mois à 21 ans de prison. En mai 2019, les accusés s'étaient rendus coupables de plusieurs braquages, dont le vol de 38 kg d'or, pour un montant de plus d'un million d'euros, dans les locaux de la société Losange à Châtillon-le-Duc (Doubs), spécialisée dans la conception et la fabrication de bijoux pour des joailliers de renom.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité