#OnVousRépond : comment accéder aux lieux de culture, en Franche-Comté ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Toky Nirhy-Lanto .

Le pass sanitaire devient obligatoire le mercredi 21 juillet. Vaccination complète, test PCR ou antigénique récent ou certificat de guérison récent suffisent. En Franche-Comté, les lieux de culture s'adaptent. Il existe aussi quelques alternatives. #OnVousRépond et on vous aide à vous y retrouver.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Pendant cet été bien mérité, vous voulez en profiter pour faire le plein de culture à moindre coût ? Vous avez raison, mais il faut désormais avoir son document d'identité et son pass sanitaire. Sur téléphone, avec l'application TousAntiCovid, ou version papier (sur le site de l'Assurance Maladie), c'est quasiment un incontournable cet été. Depuis le 21 juillet, il faut le montrer dans les lieux ouverts au public recevant plus de 50 personnes. Parmi les endroits concernés, il y a les musées, les cinémas ou encore les festivals. En Franche-Comté, la plupart des lieux culturels s'y mettent, mais il existe quelques alternatives : #OnVousRépond.

Est-ce vraiment obligatoire d'avoir le pass pour aller, entre-autres, au musée ?

Oui, dès que le musée (ou tout lieu culturel) accueille plus de 50 personnes. C'est le cas par exemple à Besançon (Doubs). La ville fait savoir que pour les musées relevant de sa compétence, les Beaux-Arts ou le Palais Grandvelle, les visiteurs de plus de 18 ans doivent fournir le pass sanitaire. C'est aussi vrai si vous allez flâner du côté de la Citadelle. Il n'y a pas d'exception, y compris pour les touristes. 

Dans le détail, vous avez trois choix.

  • Première option : montrer que votre vaccination est complète. On parle de cycle complet, une semaine après avoir reçu la seconde dose (pour les vaccins Pfizer, Moderna ou Astrazeneca, et personnes guéries du Covid avec une unique dose), ou quatre semaines après la dose (personnes avec le vaccin Janssen). 
  • Deuxième option : avoir un résultat de test PCR ou antigénique négatif, datant de moins de 48 heures. Après le test, rendez-vous sur ce site, pour récupérer votre sésame. Ici encore, il est préconisé de bien respecter les délais, au risque de se voir refuser l'accès. 
  • Troisième option : si vous avez eu le Covid et que vous en êtes guéri. Vous devez présenter un certificat de rétablissement. Il s'agit de montrer un test PCR positif, montrant que vous avez eu le virus et que vous vous en êtes remis depuis au moins 11 jours ou six mois au maximum. N'oubliez pas d'aller par ici une fois le test effectué, pour recevoir votre résultat. 

Tout cela paraît bien compliqué, mais il y a une bonne nouvelle dans tout ça... Une fois le pass présenté à l'entrée du lieu culturel, le masque n'est plus obligatoire (sauf décision locale contraire prise par les Préfets ou au choix de l'exploitant). 

Existe-t-il des lieux culturels avec des exceptions (pas de pass sanitaire, masque encore obligatoire) ?

Ici encore, la réponse est oui. Des cinémas organisent des séances limitées à 49 spectateurs au maximum. 49 : un nombre choisi exprès, pour ne pas avoir à présenter le pass (à partir de 50 personnes, si vous suivez). On peut citer l'exemple, dans notre région, du groupe Majestic. Le géant local des cinémas, implanté notamment à Vesoul (Haute-Saône) ou Dôle (Jura), a choisi de réserver certains créneaux pour des séances sans pass sanitaire.

En clair, dans les cinémas Majestic de ces deux villes, les séances de 10, 18 et 22 heures sont libres d'accès. Attention toutefois : le masque et le respect des gestes-barrière restent obligatoires. Tous les films sont concernés : vous pourrez aller voir Kaamelott, ou encore Titane, dernière révélation du festival de Cannes. Pour la direction du groupe, cette décision ne vise pas "à contrer le gouvernement, avec lequel il est solidaire dans la mobilisation contre le Covid, mais à assurer une alternative culturelle aux personnes non-vaccinées". 

Exemple inverse : il existe aussi des lieux culturels qui demandent le pass sanitaire, et qui maintiennent le port du masque dans leurs locaux. C'est le cas du Musée des Maisons comtoises, près de Besançon. Le musée indique que le masque reste obligatoire "au cours de la déambulation dans le muséemême s'il est en plein air". Une décision prise le 16 juillet par cet établissement. 

Ces deux exemples montrent qu'il y a donc quelques exceptions. On ne peut que vous conseiller de bien vous renseigner en amont, sur le site internet de ces édifices culturels. Sachez dans tous les cas que si des enfants entre 12 et 17 ans vous accompagnent, ils profitent pour le moment d'une tolérance jusqu'au 30 août prochain. À cette date, l'obligation de pass sanitaire devient applicable dès l'âge de 12 ans. 

 


 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité