Parkeon et le suédois Cale s'unissent pour développer leurs services

Parkeon à Besançon
Parkeon à Besançon

Le groupe Parkéon est en train d'acquérir la société suédoise Cale, son principal concurrent. Parkéon est le numéro un mondial des moyens de paiement pour le stationnement et le transport. Le site de Besançon est le plus important du groupe implanté dans huit pays.

Par AFP et IB

Actuellement, 427 salariés en CDI travaillent sur le site de Besançon, 14 en CDD, 103 en intérim et 88 comme sous traitants. Une fois réunis, les deux groupes emploiront 1300 salariés dans le monde. 

L'opération, qui "devrait être finalisée d'ici le début de l'année 2018", va créer le "futur leader mondial des technologies de mobilités urbaines", selon le communiqué de Parkeon, publié ke 10 novembre dernier. Ce secteur inclut les horodateurs et le stationnement payant mais aussi la billettique
pour les transport en commun, marché sur lequel Parkeon est un acteur important. Il a ainsi conçu les bornes de recharge du passe Navigo,

Le fonds d'investissement Astorg Partners, propriétaire de Parkeon, restera majoritaire dans le nouvel ensemble, a précisé un porte-parole de Parkeon. Cale est actuellement détenu par le fonds d'investissement familial suédois Mellby Gård. Il s'agit d'une acquisition par incorporation du capital. Parkeon acquiert Cale qui devient une nouvelle filiale. Pour l'instant Cale sous-traite sa fabrication d'horadateurs alors que Parkeon les fabrique en interne. 

Ce développement de Parkeon ne rassure pas les représentants de la CFDT. Ses représentants rappellent que le site de Besançon a perdu 7% de CDI depuis 5 ans tout en augmentant son chiffre d'affaires. Ils soulignent que leur entreprise a été plusieurs fois vendue puis racheté par des fonds d'investissement. Selon eux, si l'entreprise devrait être effectivement valorisé par cette acquisition, cela n'assure pas le maintien des emplois CDI à Besançon. 



Avec  : Jean-Pierre Todeschini
directeur du site de Parkeon à Besançon
Marc Szabo
Délégué syndical CFDT, élu du Comité d'entreprise
Reportage I.Brunnarius, F. Le Moing et S. Chevallier


Parkeon et Cale réalisent des chiffres d'affaires annuels respectifs de 220 et 70 millions d'euros, selon Parkeon. Leurs activités sont complémentaires, Parkeon disposant "d'une position forte en Europe hors Scandinavie et dans le reste du monde (...) tandis que Cale est très présent en Scandinavie et en Amérique du nord", a indiqué l'entreprise.

Parkeon, ancienne division de Schlumberger reprise par des investisseurs en 2003, emploie 1.100 personnes. Son siège est à Paris et son usine principale est à Besançon.
Fondée en 1955 par les frères Carl-Axel et Lennart Andersson, la société Cale a un site de production de parcmètres à Gävle, sur la côte est de la Suède, berceau de la société. Contrôlée par le fonds d'investissement suédois Mellby Gård, Cale est dirigée par Anton Kaya, ancien d'Ericsson Radio Systems et Flextronics, et a son siège à Kista, près de Stockholm.

A lire aussi

Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus