Péage des autoroutes : Quelles hausses, quels tarifs en Bourgogne-Franche-Comté après les augmentations du 1er février ?

À compter du 1er février 2023, les tarifs des péages d'autoroute augmenteront en moyenne de 4,75 % en France. La Bourgogne-Franche-Comté n’est pas épargnée, avec une hausse moyenne de 4,8 % des tarifs de la société concessionnaire APRR, Autoroutes Paris-Rhin-Rhône.

Comme chaque année, le tarif des péages d'autoroute augmente. À compter du 1er février, les tarifs des péages d'autoroute augmenteront en moyenne de 4,75 %, et de 4,8 % sur l'ensemble du réseau APRR. Un trajet reliant Besançon à Dijon coûtera 7,60 € contre 7,20 € en 2022. Une hausse bien plus importante que les années précédentes, mais encore inférieure aux 6,33 % d'inflation mesurée par l'Insee à fin octobre. À titre de comparaison, les prix avaient augmenté de 2 % en 2022 et de 0,44 % en 2021.

Quelques exemples de trajets en voiture

Voici ce que vous coûteront les trajets en Bourgogne-Franche-Comté, pour les véhicules de catégorie 1, c’est-à-dire les véhicules légers de moins de 2 mètres de haut et moins de 3,5 tonnes (berline, coupé, cabriolet, ou break, mais aussi monospace, SUV, petit utilitaire ou 4x4).

Dijon → Besançon

Le trajet entre la gare de péage Besançon Nord et la gare de péage Dijon-Crimolois. 

Tarif 2023 : 7.60 €

Tarif 2022 : 7,20 €.

Besançon → Auxerre

Le trajet entre la gare de péage Besançon Nord et la gare de péage Auxerre Sud. 

Tarif 2023 : 21,70 €.

Tarif 2022 : 20,80 €.

Besançon → Montbéliard

Le trajet entre la gare de péage Besançon Est et la gare de péage Saint Maurice.

Tarif 2023 : 7,20 €.

Tarif 2022 : 6,90 €.

Dijon → Auxerre

Le trajet entre la gare de péage Pouilly-en-Auxois et la gare de péage Auxerre Sud. 

Tarif 2023 : 9,60 €. 

Tarif 2022 : 9,20 €.

Besançon → Lons-le-Saunier (par A6 et A39)

Le trajet entre la gare de péage Besançon Nord et la gare de péage Dole puis entre la gare de péage Choisey et la gare de péage Bersaillin. 

Tarif 2023 : 7,10 € (4,10 € + 3,00 €). 

Tarif 2022 : 6,80 € (3,90 € + 2,90 €).

Tarifs 2023 APRR by France 3 Franche-Comté on Scribd

Des tarifs qui auraient pu baisser de près de 60 % selon le Canard enchaîné

Le Canard enchaîné, s’appuyant sur des documents liés à une mission d’expertise commandée par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, révélait mercredi 25 janvier que les prix des autoroutes auraient pu baisser de près de 60 % en 2022. Les sociétés gérant ces portions en tirent en effet de trop larges bénéfices.

“D’après les calculs de nos experts, les concessions ASF-Escota et APRR-Area, qui exploitent pas loin des deux tiers des 9 000 km du réseau autoroutier concédé, présentent une rentabilité de 12 %”. L'article poursuit : “ce montant [...] est “très supérieur” au niveau “ciblé” par l’Etat et les sociétés concessionnaires lors de la privatisation, en 2006, à savoir 7.67 %”.

Cette nouvelle augmentation devrait donc avoir un impact important sur les budgets des Français et des Françaises l'année prochaine, notamment pour les plus précaires.

Des réductions pour les abonnés au télépéage et les conducteurs de véhicules électriques

Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, a affirmé dimanche 29 janvier sur RTL avoir "passé des semaines à négocier avec les sociétés d'autoroutes des ristournes pour les abonnés", jugeant que "demander un effort à la route" dans "une période de transition écologique" n'était "pas choquant".

En décembre, le ministère de la Transition écologique, chargé des Transports, avait déjà précisé que les véhicules électriques pourraient bénéficier d’une réduction de 5 % pendant un an, sur tous leurs trajets, sur les réseaux Sanef/SAPN et APRR/AREA.

Contacté par nos soins, Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR), société privée chargée de l’exploitation du réseau autoroutier traversant la Bourgogne-Franche-Comté, n’a pas souhaité commenter la hausse de ses tarifs.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité