Besançon : reprise des festivités avec un Concert-Test à la Rodia

Après le premier concert-test concluant en février 2021 à Paris avec Indochine, la Rodia de Besançon accueillait le deuxième "concert test" de France, hier soir, avec 700 spectateurs debout, masqués, vaccinés ou testés 48 heures avant le concert.
La Rodia a repris vie
La Rodia a repris vie © Caurentin Courtois

Après 16 mois sans bruit ni lumière, la Rodia est sortie de son long sommeil hier avec un premier concert. Un concert rassemblant plusieurs centaines de personne. Mis à part les masques et les vérifications avant d'entrer dans la salle, cela ressemblait à la vie d'avant. Sur scène le groupe de punk rock français Tagada Jones.

Après le concert-test d'Indochine en mai dernier : aucun foyer épidémique n'a été détecté. L'étude de l'AP-HP a montré qu'il n'y avait pas eu d'augmentation d'infections de coronavirus en comparaison au groupe test n'y participant pas. Il a été conclu une absence de sur-risques d'infection. Tout comme l'avait démontré le concert-test qui s'était déroulé en mars, à Barcelone.

Ce soir-là à la Rodia plusieurs services de l'état étaient présents dans la salle pour observer. Le bilan de cette soirée sera diffusée aux professionnels de la culture de toute la région.

Concert-Test : un concert bridé oui mais un concert tout de même

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture covid-19 santé société