Salon du chiot à Besançon : les conseils d’un vétérinaire pour éviter les arnaques

Des Epagneuls dormant dans un panier en osier. / © Jean-Louis Aubert -Maxppp
Des Epagneuls dormant dans un panier en osier. / © Jean-Louis Aubert -Maxppp

Carnet de santé, passeport, acte d'achat... si vous achetez un animal au Salon du chiot, qui se déroule le 25 et 26 janvier 2020 à Micropolis, faites attention aux douments qu'on vous donne et surtout soyez vigilants sur l'état de santé de l'animal. Voici les conseils d'un vétérinaire. 

Par Vanessa Hirson


Les deux mascottes du salon, Loupsi et Joke, présenteront leurs amis chiots et quelques chatons. Parmi les chiens, 44 espèces seront représentées dont le Berger Allemand, le Spitz allemand, le Bouledogue français, le Bichon havanais, le Cocker anglais… Chez les chats, il y aura 5 races : l’Angora turc, le Bengal, le Maine coon, le British shorthair et le Selkirk rex.
 

Attention aux arnaques si vous achetez un animal dans un salon !

Trois questions au Dr.Thomas, vétérinaire à Besançon.


A quoi faut-il faire attention quand on achète un chiot dans un salon ?
Il faut d’abord regarder le numéro de la puce. Si elle commence par 250, le chiot est en provenance de la France. Si le numéro débute par 968 c’est un chien qui vient de l’étranger, souvent des pays de l’Est comme la Roumanie et dans ce cas-là, il est impossible de remonter la filiation.


Si vous achetez un animal dans un salon, il faut faire preuve de bon sens. N’achetez pas le chiot triste dans son coin, c’est le signe qu’il ne va pas bien. Prenez celui qui est vif, qui bouge sans cesse. Regardez si les oreilles, le museau, les yeux sont propres, ce sont des signes d’une bonne santé.

Enfin, méfiez-vous aussi si on vous propose de payer en plusieurs fois. Si le chien meurt, vous vous retournerez contre qui ? C’est du commerce tout ça.



Quels documents le vendeur doit-il donner au nouveau propriétaire ?
Un passeport et un carnet de santé tamponné qui permettra de voir si l’animal a bien 3 mois (âge légal pour qu’un chiot étranger soit vendu en France), si l’éleveur est Français, et donc de mieux connaître la filiation, et si l’animal a traversé une frontière.

Lors de l’achat, l’éleveur doit aussi vous donner un acte d’achat qui décrit l’animal, la race ou le type de chien dont il s’agit. Pour acheter un animal de race, il faut se tourner vers la Société centrale Canine. Et si vous voulez un animal en bonne santé, vous avez toujours la Société protectrice des Animaux (SPA) ou une association. Mais sinon, pour le reste il faut sans cesse se méfier.


Une fois à la maison, quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
Il faut emmener l’animal chez un vétérinaire afin qu'il contrôle sa santé et vérifie les informations qu'on vous aura données. Il ne faut pas attendre puisque si la santé de l’animal est malade, que sa santé se dégrade, au bout d’un mois, vous ne pourrez plus vous retourner contre le vendeur.

Sinon, pour l'adpater à votre maison, considérez l’animal comme tel. Il ne mange pas avant vous, il ne dort pas dans le lit, la famille doit passer avant l’animal, instaurez tout de suite la hiérarchie et il n’y aura aucun problème.



 

Sur le même sujet

Les + Lus