• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La sécurité pèse de plus en plus lourd dans le budget des comités des fêtes

Le carnaval de Besançon. La sécurité a coûté 40 000 euros de plus. Sans le soutien de la ville, malgré les bénévoles, la manifestation n'aurait pas pu se faire. / © France 3 Franche-Comté
Le carnaval de Besançon. La sécurité a coûté 40 000 euros de plus. Sans le soutien de la ville, malgré les bénévoles, la manifestation n'aurait pas pu se faire. / © France 3 Franche-Comté

Les comités des fêtes de France sont réunis en congrès national ce week-end à Besançon. Au centre des débats, les mesures de sécurité de plus en plus lourdes et de plus en plus coûteuses. 

Par Noémie Gaschy et Aude Sillans

Depuis hier, deux cent cinquante présidents de comité des fêtes sont réunis à Besançon pour leur congrès national. Au programme des discussions, la baisse des dotations mais surtout la hausse des budgets liés aux mesures de sécurité. Avec les risques d'attentat, les plans vigipirates, les coûts ont explosé pour les carnavals et les festivals. Certaines manifestations ont dû être annulées, d'autres ont eu bien du mal à boucler le budget. 

Les organisateurs craignent également à terme de manquer de moyens humains, les besoins en bénévole sont croissants, les bonnes volontés elles, ont leur limite. 

Le poids de la sécurité
Réunis en congrés national à Besançon, les présidents des comités des fêtes ont tous fait le même constat, les budgets sont plombés par le coût des mesures de sécurité. Certains festivals et carnavals sont menacés. Avec Serge Ruchaud, président des festivals, carnavals et fêtes de France et Christian Bouillet, président du comité des fêtes de la ville de Besançon. Reportage de Noémie Gaschy, Robin Droulez et Sophie Réthoré.



Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus