Spirou, Siné et Pif Gadget : l'interview très Berth mais pas méchante du dessinateur bisontin

Selfie de Christophe Berth devant son bureau / © Christophe Berth
Selfie de Christophe Berth devant son bureau / © Christophe Berth

Il ne chôme pas Christophe Berth. Entre le journal satirique Siné Mensuel et les pages de Spirou Magazine, le dessinateur bisontin n'a pas le temps de laisser ses crayons souffler un coup.

Par Clément Jeannin

C'est le roi du grand écart. Parce qu'il faut être souple, pour faire rire les petits et grands du Journal de Spirou et les amateurs de Siné. 

Si Christophe Berth avoue ne pas savoir dessiner (ce qui est faux), il ne souhaite pas être considéré comme un journaliste. Le journalisme, c'est l'exactitude. Et le dessinateur de 51 ans se donne le droit de se tromper, de donner son avis, d'être parfois injuste ou limite. Ou les deux. 

Il est né à Lons-le-Saunier et vit à Besançon. Il collabore depuis 20 ans au Journal de Spirou. Il était donc temps de regrouper ses phylactères dans des recueils. Trois vont sortir entre janvier et mars.

Il y aura d'abord : "Des bonshommes de neige, des sportifs, etc..", suivi de " Des gros bûcherons, des poissons, etc.." et enfin " Des hommes tatoués, des scientifiques, etc.."

On en a parlé par textos interposés.



Sur le même sujet

Affaire Grégory : regards croisés de deux avocats du barreau de Dijon

Les + Lus