Les syndicats acceptent de s'exprimer après la tentative de suicide au CHRU de Besançon

© Fabienne LeMoing
© Fabienne LeMoing

Une réunion du CHST a eu lieu ce jeudi au CHRU de Besançon. Elle a duré 4 heures. Les syndicats ont obtenu qu'un audit soit effectué au sein du service dans lequel travaillait la femme médecin qui a tenté de se pendre, sur son lieux de travail, il y a une semaine. Reportage.

Par SR

L'onde de choc continue de se propager au CHRU de Besançon. Une semaine après, la tentative de suicide d'une femme médecin dans le service des urgences a largement occupé l'ordre du jour du CHSCT de l'établissement.

Pourquoi l'un des membres du personnel, un médecin d'expérience, a-t-il voulu se pendre sur son lieu de travail ? La question reste en suspend. Pourtant, plusieurs sources au sein du CHRU témoignent d'une situation très tendue, en particulier au sein de ce service. Après plusieurs refus, les syndicats ont finalement accepté de s'exprimer devant nos caméras.


L'instance en charge de la sécurité et des conditions de travail a obtenu une expertise des conditions de travail au sein du pôle Urgence - Réanimation

Découvrez notre reportage : 
Les syndicats acceptent de s'exprimer après la tentative de suicide au CHRU de Besançon
Intervenants : Pascal Hudry - Secrétaire du CHSCT du CHRU - CFDT Sud Santé-Sociaux. Colette Rueff - Infirmière aux urgences - Sud Santé-Sociaux. Un reportage de : BOURGEOT Stéphanie - LE MOING Fabienne et BENSMAÏL Mehdi.


Sur le même sujet

Côte-d'Or : focus sur l'emploi dans la filière viti-vinicole

Les + Lus