Trois militaires du 19ème Régiment du Génie de Besançon meurent en Guyane dans une opération contre l'orpaillage illégal

Les militaires s'apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire des installations souterraines d'orpailleurs clandestins, dans le cadre de l'opération Harpie en Guyane. Ils ont été victimes d'émanations toxiques au fond d'une galerie. 

Trois militaires du 19ème Régiment du Génie de Besançon sont morts dans la journée de mercredi dans le secteur Saint-Jean/Abounami, une zone isolée du sud-ouest de la Guyane. Ils intervenaient dans le cadre de l'opération Harpie : une opération interministérielle française menée conjointement depuis 2008 par les forces de gendarmerie et les forces armées contre l'orpaillage illégal en Guyane, notamment dans les secteurs protégés. 

Un groupe de militaires du 19ème Régiment devaient disposer des charges explosives au fond d'une galerie souterraine pour détruire des installations clandestines des chercheurs d'or, selon le ministère des Armées. Huit d'entre eux ont été victimes d'émanations toxiques dont on ignore encore la nature. Ils ont été évacués et pris en charge, mais trois sont décédés et un quatrième est dans un état grave. 

Les victimes sont le sergent-chef Edgar Roellinger, le caporal-chef de 1ère classe Cédric Guyot et le caporal-chef Mickaël Vandeville. "Toutes mes pensées vont à leur famille et leurs proches ainsi qu'à leurs camarades du 19eRG", a déclaré le Chef d'État-Major des armées de Terre, le Général Jean-Pierre Bosser. 

"Ces trois sapeurs étaient très aguerris, d'après le Lieutenant Colonel Cottin, du 19ème régiment du génie de Besançon. Ils appartenaient à une section de fouille opérationnelle spécialisée dont la fonction est de trouver des objets cachés dans des sites inacessibles puis de les détruire."

"Ces militaires du 19ème Régiment du Génie de Besançon étaient déployés en mission de courte durée au sein du 9ème Régiment d'Infanterie de Marine de Cayenne, a précisé la Ministre des Armées, Florence Parly dans un communiqué tôt ce jeudi matin. Ils l'ont accomplie sans réserve, jusqu'à donner leur vie. Leur dévouement force le respect et nous rappelle que chaque jour et chaque heure, des hommes et des femmes de nos armées veillent et s'exposent avec courage pour notre sécurité."

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité