VIDÉO. Besançon : à la découverte du café-restau associatif et culturel Le Pixel et de sa tarification solidaire

L'équipe du Pixel, soutenue par les nombreux bénévoles de l'association La Furieuse. / © Denis Colle
L'équipe du Pixel, soutenue par les nombreux bénévoles de l'association La Furieuse. / © Denis Colle

Le Pixel, situé dans le quartier Rivotte à Besançon n'est pas un café restaurant comme les autres. Géré par l'association La Furieuse, il a mis en place une tarification solidaire pour que tous aient accès à une nourriture de qualité, issue de l'agriculture bio et locale.

Par France 3 Franche-Comté

Le Pixel, c'est un lieu où la relation humaine prend autant de place, si ce n'est plus, que ce qu'il y a dans les assiettes. Le café-restaurant associatif et culturel a ouvert ses portes il y a un an et demi, au coeur de la Cité des arts à Besançon, juste à côté du musée d'art contemporain Le Frac.

A l'origine de ce projet collectif, il y a une bande de copains, motivés par le rêve de l'une d'entre eux, Anne-Lyse Pillot, qui a toujours souhaité créer un lieu d'échange, de culture pour tous, de mixité sociale et de solidarité à Besançon, sa ville d'origine. L'association La Furieuse a été créée à cet effet. 
 

Un restaurant solidaire


"Je dis qu'ici, c'est mon restaurant. On n'est pas accueilli comme si on était la famille mais presque" explique Jacqueline Guinchard, une habituée des lieux. Au Pixel, tous les midis, l'équipe en cuisine propose des plats du jour maison, concoctés en grande majorité avec des produits bio, uniquement de saison et issus de l'agriculture locale.

Pour permettre à tous de profiter d'un repas de qualité, l'association La Furieuse a créé une tarification solidaire, et a mis en place le concept du café suspendu. Comme dans n'importe quel restaurant, les clients "classiques" consomment et payent le prix affiché, sans avoir besoin d'être adhérent à l'association La Furieuse, gérante du café-resto Le Pixel. Les autres, s'ils le souhaitent, peuvent donner un peu plus, pour financer une partie des repas en p'tit tarif, à 25% moins cher, pour les gens dans le besoin.

Découvrez le reportage d'Isabelle Brunnarius, Denis Colle, Joé Gutleben et Marie Loir :
Besançon : à la découverte du café-restau Le Pixel et de sa tarification solidaire
Avec : Léonard Grillet, salarié du Pixel - Anne-Lyse Pillot, gérante du Pixel et cofondatrice de l'association La Furieuse - Ludivine Petit, cofondatrice de l'association La Furieuse, Patrick Joliot - client du Pixel, Jacqueline Guichard - cliente du Pixel.

Le Pixel, c'est aussi un café culturel. Chaque semaine, 3 soirées sont réservées à des activités en tout genre, en entrée libre au chapeau, toujours dans un souci d'accessibilité à tous les publics.

Plus d'infos sur www.lepixel-besancon.fr ou sur Facebook.
 

Sur le même sujet

Les + Lus