Chasseurs, collectionneurs ou tireurs sportifs : attention à la nouvelle réglementation sur les armes

Publié le

Il est désormais obligatoire de s’inscrire sur un site internet si l’on détient une arme. L’État veut ainsi mieux contrôler et tracer les armes à feu. Premiers concernés : les chasseurs même s’ils ne sont pas forcément les premiers « dans le viseur ».

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Jusqu’à maintenant, toutes les démarches pour déclarer une arme se faisaient par papiers et prenaient de quelques semaines… à deux ans. Beaucoup d’armes n’étaient pas ou mal déclarées. Depuis le 8 février 2022, les chasseurs doivent s’inscrire sur internet grâce au SIA, Système d’Information sur les Armes. Les premiers à l’avoir utilisé sont les professionnels du secteur, les armuriers depuis octobre 2020. Puis tous les détenteurs d’armes s’inscriront : les chasseurs donc depuis le 8 février, puis les tireurs sportifs dès mai 2022 et enfin les collectionneurs en juin 2022. Non seulement, ils doivent s’inscrire personnellement, mais également renseigner le fichier sur le numéro de série de leur arme.  

 

Une nouvelle réglementation "nécessaire"

A Courlaoux dans le Jura, Pierre-Alexandre Callod, armurier, se félicite de cette nouvelle réglementation : « Quand on reçoit une arme, le fusil de chasse du père ou du grand-père, on le déclare de cette manière. De cette façon, c’est fait en toute légalité. C’est une bonne évolution. Pour les jeunes, s’inscrire sur internet ne posera pas de problème, pour les plus anciens, comme les chasseurs, il y aura davantage de difficultés. »   Même si certains chasseurs, une minorité, peuvent se sentir « fliqués » comme le dit Mathieu Silvert, formateur à la Fédération de chasse du Doubs, ils ne sont pas spécifiquement dans le viseur des pouvoirs publics. Mathieu Silvert constate : « Cette réglementation est nécessaire, pour avoir une meilleure traçabilité des armes à feu. De toute façon, c’est une obligation européenne. » Les fédérations de chasse ont prévu un plan pour aider leurs adhérents à s’inscrire dans ce fichier, appelé « le râtelier numérique ».    

Il y aurait 4 millions d’armes à feu en France déclarées, certainement le double, voire 10 millions selon certains spécialistes. On compte environ 1,2 million de chasseurs enregistrés, environ 200.000 licenciés en clubs de tir sportif.