Covid-19 : Frédéric Barbier, député du Doubs, propose que les centres de vaccination délivrent le vaccin AstraZeneca

Frédéric Barbier, député du Doubs, souhaite que le vaccin AstraZeneca soit mis à la disposition des centres de vaccination pour éviter que "certains vaccins ne dorment dans les frigos". Détails.

Le vaccin AstraZeneca nécessite également deux injections.
Le vaccin AstraZeneca nécessite également deux injections. © Tiphaine Pfeiffer / France Télévisions

Ce lundi, les pharmacies françaises disposaient encore de nombreuses doses du vaccin AstraZeneca, destinées aux médecins généralistes assurant des vaccinations depuis leurs cabinets. La faute aux médecins traitants qui peinent à se mobiliser ? Non, a répondu le syndicat de médecins généralistes MG France ce mardi : "Certains médecins n'ont pu être servis, d'autres ont vu leur commande décalée, ce qui a nécessité qu'ils annulent les rendez-vous prévus! Si trois flacons sur quatre n'ont pas été utilisés, MG France exige qu'on leur explique où sont donc ces flacons." 

La campagne de vaccination étant une priorité à l'heure actuelle, alors que le virus est toujours actif sur l'ensemble du territoire, certains élus proposent de mettre à disposition les doses non utilisées aux centres de vaccination. C'est le cas de Frédéric Barbier, député LREM du Doubs.

Dans un communiqué, ce dernier explique que certains médecins du Pays de Montbéliard "peuvent éprouver des difficultés à rejoindre la campagne de vaccination du fait d'une activité très soutenue au sein de leur cabinet, ne leur permettant pas toujours d'administrer les doses mises à leur disposition". De ce fait, il propose, "pour qu'aucun vaccin ne dorme dans les frigos", de permettre aux centres de vaccination de les utiliser car ils connaissent, selon l'élu, "une baisse d'activité". Il compte sur les médecins retraités qui se sont portés volontaires pour occuper des créneaux sur des plages horaires vacantes. "L'objectif de cette proposition vise à aller encore plus vite et plus loin dans cette campagne de vaccination" conclut-il.

Co-développé par l’université d’Oxford et AstraZeneca, ce vaccin est le troisième à avoir obtenu, le 29 janvier, une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l’Union européenne et il est indiqué dans l’immunisation active contre la Covid-19 causée par le SARS-CoV-2 pour les personnes de plus de 18 ans. Le vaccin contre la Covid-19 d’AstraZeneca se conserve au réfrigérateur, 48h après la première injection prélevée et jusqu’à 6 mois avant ouverture du flacon. Cette facilité de stockage et de conservation rend son utilisation possible en ambulatoire.

Dans le but d'accélérer la vaccination, la Haute Autorité de Santé a mis à jour début mars ses recommandations concernant le vaccin AstraZeneca. D'abord réservé aux moins de 65 ans, la HAS élargit désormais sa recommandation du vaccin AstraZeneca aux personnes âgées de plus de 65 ans (plus d'infos).

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société politique