Covid-19 en Suisse : l’épidémie flambe dans les cantons de Genève, Vaud, Neuchâtel et du Jura

En Suisse, la seconde vague de l’épidémie de Covid-19 a surpris les Hélvètes et les autorités. Dans les zones frontalières avec la Franche-Comté, le taux d’incidence s’envole dépassant les 3.500 nouveaux cas pour 100.000 habitants. L'armée vient d'être appelée en renfort.
La seconde vague de l'épidémie de Covid n'épargne pas les cantons suisses, comme le canton de Vaud.
La seconde vague de l'épidémie de Covid n'épargne pas les cantons suisses, comme le canton de Vaud. © Vincent Isore - maxPPP
Comme pour Santé Publique France, les autorités sanitaires suisses publient chaque jour, le nombre de contaminations, le nombre de morts du Covid-19. 

Après un long statu quo estival, le nombre de contaminations est reparti en flèche depuis la fin septembre. Le 3 novembre, le taux d’incidence dans la Confédération Helvétique est de 2109,3 nouveaux cas pour 100.000 habitants.

La Suisse qui compte 8,5 millions d’habitants connaît actuellement une des plus fortes hausses de cas par rapport à sa population. La dernière semaine d’octobre, elle a recensé presque 10.000 cas nouveaux par jour au niveau national et des dizaines de décès. Au total, plus de 150.000 cas de coronavirus et 2.199 morts y ont été enregistrés depuis le début de la pandémie.
La Suisse avait été relativement épargnée par la pandémie au printemps. Le gouvernement avait imposé des restrictions limitées par rapport aux pays voisins. 
 
© Confédération suisse


En Suisse, les cantons les plus touchés actuellement sont les suivants :

10 fois plus de contaminations dans certains cantons que chez nous 

Par comparaison, le taux d’incidence en France est actuellement de 440 nouveaux cas pour 100.000 habitants (au 31 octobre 2020).
En Bourgogne Franche-Comté, il est de 467 nouveaux cas pour 100.000 habitants, soit 10 fois moins que dans le canton de Genève, 7 fois moins que dans le canton de Vaud où travaillent de nombreux frontaliers du Haut-Doubs ou Haut-Jura.
 
Le Covid-19 dans le canton de Vaud, au 3 novembre 2020.
Le Covid-19 dans le canton de Vaud, au 3 novembre 2020. © Confédération suisse


Quelle mesures sanitaires sont prises actuellement en Suisse ?

Genève invitée à se confiner
Dans le canton de Genève, les habitants du canton de Genève sont appelés depuis le 1er novembre à ne quitter leur domicile qu'en cas de stricte nécessité. La vie économique y est fortement réduite, avec la fermeture de tous les commerces non essentiels dont les bars et restaurants. Mais les écoles restent ouvertes.Le gouvernement local, n'a néanmoins pas décrété d'interdiction officielle de déplacement.
Dimanche 1er novembre, les hôpitaux universitaires de Genève comptaient 474 malades du coronavirus, dont 56 en réanimation. La saturation du système hospitalier est "imminente", indiquait le communiqué gouvernemental.

Les autres cantons romands décrètent un semi-confinement
Le canton du Valais, a décrété la fermeture des établissements publics et restaurants à 22H00 jusqu'au 30 novembre. Les cantons de Vaud, Neuchâtel et du Jura ont fermé les restaurants, bars, lieux culturels et de divertissement jusqu’au 30 novembre. Le canton de Vaud a décrété l’état de nécessité. Il interdit tout rassemblement de plus de 5 personnes et ordonne la généralisation du télétravail. Les écoles et garderies restent ouvertes de même que les commerces non essentiels.
En Suisse, les masques sont désormais obligatoires depuis le 22 octobre dans les lieux publics clos et à l'extérieur s'il est impossible de garder une distance nécessaire.
 

L'armée appelée en renfort
Le gouvernement suisse a mis ce mercredi 4 novembre, l'armée à disposition des cantons qui en feront la demande, face à l'explosion du nombre de cas de Covid-19 et la situation tendue dans les services de soins intensifs des hôpitaux.
2.500 militaires seront en service d'appui. L'armée pourra intervenir pour soutenir les établissements hospitaliers civils dans les soins de base et les traitements généraux, le prédiagnostic, le dépistage des cas suspects de Covid-19 et les tests correspondants. Elle pourra aussi être amenée à augmenter les capacités de soins intensifs, très sollicitées, soit en matériel comme des respirateurs, soit en personnel.
Les cantons pourront aussi faire appel aux moyens de l'armée pour le transport des malades, ajoute le communiqué.

Le taux de mortalité supérieur en France par rapport à la Suisse

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
suisse international coronavirus/covid-19 santé société