Tentacules étranges, odeur nauséabonde : découvrez-le, est-ce un animal ou un champignon ?

C'est bien un champignon ! Pour déceler les secrets du clathre d'Archer, ce mystérieux champignon encore méconnu sur le territoire, le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) lance d'ailleurs une enquête. On vous dit sur ce champignon surprenant !

Êtes-vous déjà tombés nez à nez avec un drôle de champignon formé de longues lanières rouges et noires à l'odeur nauséabonde ? Il s'agit, sans doute, du clathre d'Archer, scientifiquement appelé Clathrus archeri. Ce champignon pousse de mai à décembre dans les forêts de conifères et de feuillus.

S'il interroge quant à sa forme et son odeur, les scientifiques, eux aussi, se posent des questions sur cette espèce. C'est pourquoi le Conservatoire botanique national de Franche-Comté - Observatoire régional des invertébrés (CBNFC-ORI) lance une étude pour mieux cerner et connaître le clathre d'Archer. "C'est un champignon facile à reconnaître, il est commun, mais méconnu. Nous avons beaucoup de zones blanches en Bourgogne-Franche-Comté donc cela permettra d'avoir de meilleures connaissances sur son implantation sur le territoire", explique Angelo Mombert, mycologue au Conservatoire botanique. 

La population mise à contribution

 

Cette étude est menée dans le cadre du programme scientifique "Les méconnus de Bourgogne-Franche-Comté". Son objectif ? Améliorer les connaissances scientifiques autour des champignons, des mousses, des mollusques et des insectes comme les sauterelles, criquets et grillons. "On mobilise la communauté pour sensibiliser sur la mycologie." L'étude sur le clathre d'Archer permettra de compléter un Atlas des champignons de la région qui devrait voir le jour en 2026. 

Destinée aux "amoureux et amateurs de champignon", l'étude compte sur l'aide des promeneurs en forêt pour recenser le fameux champignon sur le territoire. "Le clathre d'Archer est très visible et reconnaissable par sa forme. Beaucoup de personnes le récoltent. Cela nous permet de faire participer la communauté et de créer un lien sur la mycologie dans la région", raconte Angelo Mombert. 

Le recensement du champignon est possible via un formulaire à remplir sur le site du Conservatoire botanique national de Franche-Comté. "Les personnes ayant rencontré un clathre d'Archer peuvent communiquer les coordonnées GPS ou tout simplement des données communes sur le lieu observé."

Un champignon tropical commun dans la région 

S'il est méconnu sur le plan territorial, le clathre d'Archer est une espèce de champignon étudiée par les scientifiques depuis plusieurs années. Il s'agit d'un champignon tropical : sa forme peu commune d'étoile ou de tentacule vient d'Australie. "Il est apparu en France dans les années 1920. Il y a deux hypothèses sur l'origine de son apparition sur notre territoire : l'importation de laine dans laquelle les spores auraient pu se trouver ou l'arrivée de soldats australiens pendant la Première Guerre mondiale qui auraient apporté les spores des champignons sur leurs vêtements ou chaussures", explique Angelo Mombert. 

L'espèce est plutôt commune dans le quart nord-est du pays. Ni vénéneuse, ni comestible, elle se développe sur le territoire grâce aux mouches qui disséminent ses spores. L'étude sur le clathre d'Archer permettra de savoir comment le champignon se comporte dans notre région. Alors, ouvrez grand les yeux en forêt : un clathre d'Archer se trouvera peut-être sur votre chemin ! 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité