Déneiger de façon plus écolo, la commune de Doubs teste des copeaux de bois imprégnés de chlorure de magnésium

Dans le Haut-Doubs, près de Pontarlier la commune teste depuis ce début janvier une nouvelle méthode pour faire fondre neige et verglas sur ses trottoirs. Explications.

Des copeaux de bois imbibés de chlorure de magnésium pour déneiger la voirie de la commune de Doubs près de Pontarlier.
Des copeaux de bois imbibés de chlorure de magnésium pour déneiger la voirie de la commune de Doubs près de Pontarlier. © Jean-Louis Saintain - France Télévisions

Quand tombe et tombe la neige comme c'est le cas ces derniers jours dans le Haut-Doubs, difficile pour les équipes de voiries de suivre le rythme cadencé des flocons. Ajoutez à cela, une bonne dose de froid, - 20 degrés ce 11 janvier sur le Haut-Doubs, et dans les communes, c'est vite la patinoire avec les risques d'accidents que cela peut provoquer. Seule solution jusqu’à présent, le sel (ayant un impact sur la biodiversité des cours d'eau, sur les arbres et sur l'eau potable), le coup de pelle ou les petits gravillons.

A Doubs, la commune teste un nouveau produit. Mis au point en Suisse, produit avec du bois d'Isère, les copeaux ont l'air comme tous les autres en apparence. Sauf qu'ils ont baigné dans une saumure de chlorure de magnésium. Déposés au sol, ces copeaux permettraient de faire fondre glace et neige durant cinq jours à -15 degrés. 

Laurent Petit, adjoint au maire de Doubs, avait entendu parler de cette méthode, ce produit Stop gliss Bio, mis au point il y a une dizaine d’années par des ingénieurs à La Chaux-de-Fonds en Suisse. Depuis quelques jours, les copeaux sont déposés sur les trottoirs les plus empruntés de la commune.

Le taux d’humidité du produit lui confère une réactivité rapide au contact de la neige ou du verglas, de façon à ce que le copeau s’y incruste rapidement, argumente le fabricant.

© Jean-Louis Saintain - France Télévisions

Plus écolo que le sel de déneigement

Le produit à base de chlorure de magnésium possède un PH neutre. Il n’est pas corrosif pour les parties métalliques, et n'abîme pas les trottoirs. A la fin de l’hiver, les copeaux peuvent être récupérés, incinérés ou utilisés par les espaces verts.

Une phase de test durant tout l’hiver

“Il faut se laisser le temps, voir si le produit est réellement efficace sur de la glace comme on a actuellement. Et il y a l’aspect financier, car ce produit a un coût qui n’est pas négligeable. est ce qu’on est prêt à mettre un peu d’argent pour sécuriser les gens ? Je pense qu’on serait prêt à le faire” estime l’adjoint en charge de l’urbanisme, du déneigement et de la forêt.

Si l’essai se révèle concluant, les communes de l’agglomération de Pontarlier pourraient utiliser ce produit en complément du sel de déneigement hivernal encore indispensable dans le Haut-Doubs.

Déneigement, la commune de Doubs teste un produit plus écolo que le sel

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
neige météo environnement