Des migrants de Calais vont arriver en Franche-Comté

Pour désengorger la jungle de Calais où s'entassent 6.000 migrants, plusieurs régions françaises vont accueillir dès aujourd'hui des migrants. 402 personnes sont sur le départ. 

Un premier départ d'environ 300 personnes avait été organisé mardi dernier
Un premier départ d'environ 300 personnes avait été organisé mardi dernier © Benoit Bugnicourt
Un nouveau départ permettant à 402 migrants de bénéficier d'une mise à l'abri ailleurs en France est organisé ce vendredi par les services de l'Etat depuis la "Jungle" de Calais.

Pour la deuxième fois cette semaine, des cars vont être affrétés pour permettre d'acheminer quelques uns des 6.000 migrants vivant dans le bidonville. Ces hommes et femmes ont renoncé à leur projet migratoire vers le Royaume-Uni.

 

Cette action permettra de nouveau d'offrir à ces réfugiés un temps de répit, dans des conditions stables et rassurantes, au cours duquel ils pourront bénéficier d'un suivi sanitaire et social, prendre la mesure de leur situation et reconsidérer leur projet d'immigration au Royaume-Uni"

a indiqué la préfecture du Pas de Calais dans un communiqué.

Les migrants seront ainsi répartis dans des centres d'accueil et d'orientation en Champagne-Ardenne, Alsace, Franche-Comté, Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur et dans la région Centre-Val-de-Loire.

Ces personnes pourront ainsi quitter les tentes et abris de fortune de la "Jungle" de Calais, où s'entassent 6.000 personnes dans des conditions précaires à l'orée de l'hiver.

Des centres de vacances vides en cette saison ou des locaux laissés vacants par les collectivités les attendent en effet au terme de leur voyage.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration