Des prés au tissage, la laine des moutons se révèle grâce au talent des éleveurs et des artisans tisseurs

Le plus souvent élevé pour sa viande, le mouton est aussi prisé pour sa laine qui peut permettre de jolies réalisations après tissage. Dans le Doubs, éleveurs et artisans tisseurs nous ouvrent leurs portes.

Il fait bien frais ce matin-là au cœur des prés à moutons de Paul Kister, à Gondenans-Montby dans le Doubs. Il y a même un petit crachin qui rappelle la Bretagne, mais il ne suffit pas à stopper l’enthousiasme des enfants partis gambader au cœur du troupeau. Un troupeau de "bruns noirs du pays", une race de mouton locale, présente en Franche-Comté et en Suisse, et qui présente l’avantage de produire une laine douce, une fois tissée.

 

La laine du mouton brun de pays est une laine non jareuse, c’est-à-dire sans poil dur dans la fibre, et du coup c'est une laine qui ne gratte pas une fois tissée. 

Paul Kister

Éleveur de moutons 

Pour la récolte de la laine, c'est en été que ça se passe, au moment où les brebis sont belles et surtout avant l’agnelage, car la mère met toute son énergie dans la production du lait et les toisons sont alors moins belles. Une fois les moutons tondus, la laine est triée avant nettoyage. Il faut y enlever les impuretés et saletés : paille, traces de peinture, ou même crottes attachées à la toison.

En bout de chaîne, c'est le tisserand qui intervient. À ce stade, la laine est désormais une jolie bobine de fil. Guillaume Millot est un véritable passionné. Il passe ses journées derrière son métier à tisser, à activer son pédalier pour laisser glisser sa navette de fil entre les épaisseurs du plaid qu’il est affairé à tisser. Il a grandi à la ferme avec ses parents et les animaux ont toujours fait partie de sa vie.

Quand on a grandi à la campagne et qu’on aime les animaux, il est logique de trouver une activité en adéquation avec cet univers-là. Les moutons ont besoin d’être tondus chaque été, il serait inconcevable de ne pas optimiser ce qu’ils nous offrent et de le sublimer. 

Guillaume Millot

Tisserand 

Les plaids et couvertures confectionnés par Guillaume pour les Tissages de Séquanie sont doux et confortables. Et pour cause. Au-delà de l’attention qu’il porte à ses produits, la laine possède naturellement de nombreuses vertus : elle est un parfait isolant contre le froid, mais aussi contre le chaud. Certains l’utilisent déjà pour isoler des maisons. 

Reportage complet à découvrir dimanche 11 février dans l’émission "En terre animale" à 12h55 sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté et en avant-première dès le samedi 10 février sur France.tv.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité