• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Doubs : fort, châteaux... Quatre biens immobiliers qui vont être vendus par le Département

La Haras national de Besançon fait notamment partie de la liste. / © picture alliance/Arco Images/Newscom/MaxPPP/DR
La Haras national de Besançon fait notamment partie de la liste. / © picture alliance/Arco Images/Newscom/MaxPPP/DR

Le département du Doubs va se séparer d'une partie de son patrimoine immobilier d'ici à 2023. Certains lieux sont bien connus des amoureux du patrimoine, d'autres plus étonnants. On a retenu quatre biens qui vont être vendus.

Par MD

Le fort Griffon de Besançon

 
© DR
© DR

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, cette fortification bisontine date du VIe siècle. Elle servait à protéger le quartier de Battant et les remparts annexes, datant du Moyen-Âge. Le fort Griffon devrait être vendu dans les années à venir, mais l'échéance et l'estimation ne sont pas encore connues.

Le bâtiment a notamment été la propriété de l'Etat qui en fait une prison avec ses cellules et sa guillotine. Il (re)devient ensuite une fortification militaire lors de la seconde guerre mondiale.

Et lorsque le département du Doubs rachète le monument, en 1946, il y installe l'École Normale d'Institutrices. Depuis 1991, les lieux sont occupés par l’IUFM, devenu en 2013 une École supérieure du professorat et de l'éducation. Avant la revente du bâtiment, des rénovations vont avoir lieu pour un total de 6 millions d'euros.

 

Le château des Auxons

 
© DR
© DR

La partie la plus ancienne de l'édifice date du XVIe siècle. En 1903, les propriétaires en font don à l'archevêché qui le transforme en maison de retraite pour les prêtres. Le bâtiment est encuite acquis par le Département, en 1990.

Les négociations de vente sont en cours, mais le prix devrait s'établir à 154 000 euros, selon l'Est Républicain.

 

Le Haras national de Besançon

 
© DR
© DR

Les Haras nationaux ont été créés sous Louis XIV pour assurer la remonte de l'armée. Celui de Besançon date de 1952, il est situé dans un parc arboré d'un hectare, rue de Dole, dans le quartier de la Grette-Butte. Le Haras national de Besançon était particulièrement connu pour la mise à disposition des éleveurs d'étalons de race de trait comtois.

Le site est ouvert au public, les visiteurs peuvent circuler gratuitement dans le parc arboré du Haras. La cession devrait être envisagée à l'échéance du bail, fin 2020. Aucun acquéreur potentiel n'est encore connu.

 

Château d'Hotelans à Novillars

 
© DR
© DR

Situé au centre du village de Novillars, le château est aujourd'hui occupé par le Centre d'éducation et d'accompagnement au travail du Doubs. Il remplace un château féodal édifié au XIIIe siècle et devrait être vendu pour 700 000 euros d'ici quelques années.

Un parc ouvert au public entoure l'édifice. On y trouve des espaces aquatiques, aires de repos ou encore un kiosque. Le tout au milieu de plus de 100 espèces végétales.

 

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus