FCSM-Dunkerque : "Ca faisait beaucoup trop longtemps", les supporters sochaliens ont enfin retrouvé Bonal

Publié le
Écrit par Emilien Diaz

Le FC Sochaux-Montbéliard s’est imposé face à l'USL Dunkerque (1-0) ce samedi 14 août pour le premier match de la saison de Ligue 2 à domicile. Une rencontre qui marquait aussi le retour très attendu du public à Bonal, dans la joie et la bonne humeur.

L’attente a été longue, très longue pour les supporters sochaliens de retour au stade Bonal ce samedi 14 août après 293 jours d’abstinence. "Ca faisait très longtemps. On attendait ce retour au stade avec impatience" avoue ce jeune supporter avant le coup d’envoi, maillot jaune et bleu sur les épaules, "C’est quand même beaucoup mieux de voir un match en tribunes avec l’ambiance du stade plutôt que de devoir rester sur son canapé".

"Revoir du monde ici, c'est un vrai plaisir"

Il faut dire que les supporters jaune et bleu avaient presque perdu l’habitude de se rendre à Bonal tant la saison dernière a été rythmée par les matches à huis clos. Il fallait même remonter au 27 octobre 2020 et un match face à Amiens (0-2) pour trouver la dernière trace de spectateurs dans les tribunes. "Revoir tout ce monde ici, c’est un vrai plaisir" savoure Benjamin, 26 ans, supporter du club. "Cette année on espère voir une grande saison avec la remontée en Ligue 1. On sait que ça ne va pas être évident mais il serait temps quand même. Ce soir on est là pour soutenir notre équipe".

Comme Benjamin, ils étaient un peu plus de 6000 supporters samedi soir à se conformer au contrôle du passe sanitaire, obligatoire pour accéder à l’enceinte du stade. Entre les amoureux du club et les simples spectateurs venus s’aérer à Bonal le temps d’une soirée ensoleillée, chacun a semblé y trouver son compte. "Ca faisait plus de deux ans que nous n’étions pas venu ici » explique ce père de famille, accompagné de sa femme et ses deux enfants, « On s’est dit que ce soir c’était l’occasion pour montrer au plus petit de nos deux fils l’ambiance d’un stade. Il n’a jamais vu de match en vrai. Alors on en profite, en plus il fait beau" se réjouit-il.

"Découvrir la nouvelle pelouse, les nouvelles recrues"

Certains ont même fait un long trajet pour venir supporter les coéquipiers de Gaétan Weissbeck, unique buteur de la rencontre samedi soir : "On est en vacances dans la région alors on en a profité pour venir voir ce premier match à domicile" explique ce supporter invétéré du club, parti en région parisienne pour raison professionnelle mais qui ne manque jamais une occasion de revenir à Bonal. "On veut voir la nouvelle pelouse, découvrir aussi les nouveaux joueurs. L’équipe est bien classée, il y a du beau jeu alors tout est réuni pour qu’on profite de cette soirée".

En tribunes, l’ambiance est chaleureuse, bon enfant mais il faut le reconnaître, Bonal a du mal à vibrer quand sa tribune nord sonne encore un peu creux. Car les ultras sochaliens de la TNS n’étaient pas présents face à Dunkerque, mais ont indiqué qu’ils feraient leur retour en tribunes le 18 septembre prochain, face au Paris FC.

"On a besoin de notre public pour vivre des émotions"

"On a  besoin de notre public. Il y a toujours de l’émotion quand on retrouve un stade avec de l’ambiance" a également reconnu le coach sochalien Omar Daf après la rencontre, "On fait aussi ce métier là pour ce genre de moments, pour vivre ces émotions". Un constat partagé par son joueur Tony Mauricio, nouvel arrivant cette saison à Sochaux et qui découvrait l’ambiance de Bonal pour la première fois. "Ça fait un peu bizarre de retrouver le public. On est contents. Il faut que les supporters nous accompagnent. Je pense qu’ils répondront présents si l’on continue à gagner des matches".