Le contournement du Locle est enfin décidé !

© République et Canton de Neuchâtel
© République et Canton de Neuchâtel

En 2027, les frontaliers n'auront plus à traverser Le Locle pour se rendre à La Chaux-de-Fonds : ils contourneront le centre ville grâce à un tunnel construit en périphérie nord de la ville. Ce chantier de 450 millions de francs suisse est l'un des quatre projets routiers prioritaires de la Suisse.

Par Isabelle Brunnarius

Un vrai serpent de mer, ce contournement ! Cela fait environ quarante ans que l'on en parle. Les travaux sont considérables : il s'agit de construire un tunnel à deux voies sur quatre kilomètres. Ceci peut expliquer le temps écoulé depuis les premières mentions de ce projet. En Suisse, cette route a un nom : l'axe H20. Conformément aux votes de nos voisins suisses, cet axe deviendra une route nationale à partir de 2020. En février 2017, ils ont voté pour la création du fonds FORTA, le Fonds Fédéral pour le financement des Routes nationales et le Trafic d'Agglomération. 

Les études remontent aux années 2010-2013. Restait à trouver le financement. Un soulagement pour le président du Locle, Cédric Dupraz. Il rappelle que 25000 véhicules empruntent l'axe principal de sa ville chaque jour. Et parmi eux, il y a 9000 frontaliers. Une fréquentation en hausse : le trafic a doublé entre 1995 et aujourd'hui. Autre nuisance, la pollution. Chaque année, il faut dépenser environ 7 millions de francs pour nettoyer la ville. Et surtout, cette déviation est importante pour préserver la ville classée Unesco en raison de son urbanisme horloger. Les vieilles maisons du Locle sont construites sur pilotis car il y avait un lac dans ce secteur, une méthode qui rend fragilises les fondations des constructions lors des passages fréquents des voitures. La circulation au centre ville sera d'ailleurs limitée une fois la déviation mise en place. Bref, cette déviation n'a l'air d'avoir que des avantages ! 

Les Suisses ont également prévu de financer le contournement de la Chaux-de-Fonds, mais là les travaux ne devraient pas commencer avant 2030. 

 

Sur le même sujet

Perrine Goulet : Faut-il "tirer" en cas d’intrusion dans une centrale nucléaire ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés