• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Décès de Guy Cheval, fer de lance de l'industrie horlogère franc-comtoise

Guy Cheval, industriel franc-comtois
Guy Cheval, industriel franc-comtois

Guy Cheval est décédé le 3 janvier dernier à l'âge de 87 ans. Capitaine d'industrie issu d'une famille horlogère du Haut-Doubs, Guy Cheval avait su diversifier son entreprise et il avait présidé aux destinées de plusieurs organisations professionnelles. 

Par Isabelle Brunnarius

"Lorsque l'on entend "Horlogerie française", on pense immédiatement "Guy Cheval" et inversement, lorsque l'on entend "Guy Cheval" on pense "Horlogerie Française" déclarait Louis Munnier, président du Syndicat des composants lors de la remise de la Legion d'honneur à Guy Cheval en 1989. Trois cents personnes s'étaient retrouvées pour l'occasion aux Fontenelles, berceau de la famille Cheval près de Maîche. Guy Cheval représentait la 5 eme génération de cette grande famille horlogère. Si son nom est tellement associé à la profession c'est à la fois parce qu'il a su diversifier l'entreprise familiale et qu'il a pris la tête de nombreuses organisations professionnelles. 
Ce vendredi 22 septembre 1989, Guy Cheval devenait ainsi chevalier de la Légion d'honneur, là où il avait grandi et là où il sera enterré.  Cette année-là , il présidait la Chambre Française de l'Horlogerie et des Microtechniques, le Comité Professionnel de Développement de l'Horlogerie et le Comité Permanent de l'Horlogerie Européenne. Dans son éloge, André Augé, autre industriel indissociable de l'histoire horlogère franc-comtoise, rappelait qu'entre 1962 et 1989, le PDG de Cheval Frères avait multiplié son chiffre d'affaires par 20. Visionnaire, Guy Cheval a diversifié son groupe en développant l'activité laser. 

Personnellement, je me souviens d'un homme efficace qui n'avait pas sa langue dans sa poche. Je l'avais interviewé en particulier à l'occasion d'un magazine sur les grandeurs et les décadences de l'industrie horlogère franc-comtoise. Il avait dénoncé avec vigueur les querelles internes à la profession incapable d'appliquer l'adage l'"union fait la force". 
Voici une de nos archives : Guy Cheval était l'invité de l'émission Franc-Parler avec France Bleu et L'Est Republicain. C'était le 18 février 1989 et Guy Cheval aborde ses ambitions pour le CETHEOR, centre technique de l'industrie horlogère.
Interview de Guy Cheval en 1989

Ses obsèques seront célébrées vendredi 9 janvier à 14 heures aux Fontenelles. 

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus