Cet article date de plus de 6 ans

Deux radars automatiques dégradés dans le Doubs

Les radars de Présentevillers et Etouvans ont été recouverts de peinture. La gendarmerie a constaté les faits hier. 

Les radars "pièges" dans le collimateur de l'association "40 millions d'automobilistes"
Les radars "pièges" dans le collimateur de l'association "40 millions d'automobilistes" © Maxppp
A Présentevillers, les vitres du radar automatique, implanté en bordure de la RD 33 étaient recouvertes avec de la peinture blanche.

A Etouvans, les contrevenants ont préféré la peinture grise. 

Ces dégradations sont régulières. Mais elles semblent prendre de l'ampleur depuis la colère des professionnels de la route sur le projet d'écotaxe. 

Le weekend dernier en Haute-Saône, deux radars fixes installés sur la RN 19 entre Lure et Vesoul ont été pris pour cibles. A Pomoy. Et Genevreuille.

L'effet bonnets rouges ?


Une quarantaine de radars a fait l'objet de dégradation depuis dimanche en Bretagne. Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a considéré lundi que les personnes qui s'attaquent au radars automatiques s'attaquent "à des radars qui sont utiles, qui sont indispensables".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers