Elections municipales à Métabief : l’ancien maire, Gérard Dèque, retrouve son siège perdu l’an dernier

Publié le Mis à jour le

Dimanche 12 décembre a eu lieu à Métabief le second tour de l’élection municipale partielle suite à la démission de 11 conseillers municipaux cet été. Gérard Dèque, maire Les Républicains battu l’an dernier, rempile pour un quatrième mandat.

Les élections municipales, deuxième tournée, auront bien fait parler à Métabief, commune remarquable de stabilité politique jusqu'à l'année dernière. En 2020, le maire sortant, Gérard Dèque, avait été battu alors qu’il se représentait pour un quatrième mandat. Son « tombeur » était Gaël Marandin.

Mais le nouveau maire a connu bien des difficultés avec son équipe : sa majorité a éclaté et, même, son 1er adjoint, Hervé Lacroix, était devenu son premier opposant. Suite à de nombreuses démissions, des élections étaient organisées les deux premiers dimanches de décembre, 18 mois seulement après les élections de 2020, pour donner une nouvelle équipe municipale à Métabief.

Le premier tour, dimanche 5 décembre, n’avait pas permis de départager les 3 listes conduites par Gaël Marandin, maire sortant, par Hervé Lacroix, premier adjoint sortant, et Gérard Dèque, ancien maire.  

Ce dimanche 12 décembre, second et dernier round, et on prend les mêmes et on recommence : c’est le maire battu l’an dernier Gérard Dèque qui reprend les rênes de la commune touristique du Haut-Doubs. Il a obtenu 40 % (236 voix), devant Hervé Lacroix 35 % (208 suffrages). Le maire sortant, Gaël Marandin, arrive troisième et dernier avec 25 % (140 bulletins à son nom).  

Réaction du nouvel élu

Gérard Dèque ne cache pas son émotion face à cette "réélection" : "C'est difficile à décrire comme sentiment. Je suis très ému. Je pense tout d'abord à ma famille et à mes amis qui m'ont soutenu lors de ma défaite en 2020. J'avais surtout mal vécu la campagne avec beaucoup de mensonges. Maintenant, mon souhait, c'est de rassembler les habitants et d'apporter de la sérénité. On efface vite cette mauvaise étape pour la commune qui a souffert de ces divisions. Maintenant, on a des projets, on se met au travail !"

Dès le lundi 13 décembre, Gérard Dèque a repris le chemin de sa vie professionnelle. Il dirige un établissement touristique d'hébergement à Métabief. Il prépare l'ouverture de la saison qui aura lieu cette fin de semaine. 

Encore un hiver, et au printemps, à 64 ans, il prendra sa retraite professionnelle et pourra ainsi se consacrer pleinement à sa vie d'élu.