“Elle vaut combien la vie humaine ?” : une grève nationale à l’appel de la CGT dans les Ehpad

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot .

Ce jeudi 22 septembre, la CGT a lancé un appel national à la grève pour les personnels de santé et du médico-social. Le syndicat tire à nouveau la sonnette d’alarme sur la situation du système de santé en France. Dans le Doubs près de Pontarlier, le mouvement est suivi.

Un manque de moyens, au détriment des résidents

À Pontarlier, une soixantaine de salariés de l'Ehpad du Larmont ont cessé le travail ce jeudi 22 septembre au matin. Après les deux confinements et les pics de l'épidémie de Covid-19, le Ségur de la santé avait accordé 183 euros aux soignants puis au personnel médico-social. Mais les conditions de travail et les moyens alloués restent jugés insuffisants selon les grévistes de cet établissement qui accueillent des personnes âgées dont certaines très fragiles demandent une attention particulière.

“On en a marre, on n’est vraiment pas assez. On a galéré tout l’été. On a eu des remplaçants pour pouvoir avoir des vacances. Mais ces remplaçants ont fait des abandons de postes ou des arrêts-maladies avant la fin de leur contrat” dénonce une aide-soignante au micro de Marine Candel notre journaliste. Certains personnels ont dû revenir de congés ponctuellement pour faire tourner les services dénonce cette même salariée. Dans cet Ehpad comme dans d’autres en France, les salariés expliquent faire au mieux avec la pression du temps, le stress quotidien. “On ne fait pas du bon boulot. On ne peut pas lever toutes les personnes, les masser comme il faut. Moi, je repars du boulot, je n’ai pas l’impression d’avoir fait du bon travail” explique la jeune femme.

Un appel à la grève dans toute la France


Le syndicat a lancé ce mot d’ordre de grève. Il rappelle que “pendant l'été, plus de 120 services d'urgences n'ont pas pu fonctionner normalement. La CGT estime que l'hôpital public a besoin de recruter 100 000 postes, les EHPAD 200 000 et le secteur social et médico-social 100 000.
Pour rendre ces métiers plus attractifs, la CGT propose de réduire le temps de travail à 32 heures et de revoir les grilles salariales de tous les personnels. Les contractuels qui représentent environ 30 % du personnel devraient être recrutés selon le syndicat.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité