Fausse manœuvre à la fromagerie, des centaines de litres de petit-lait s'écoulent dans le Doubs

Les sapeurs-pompiers ont dû intervenir ce dimanche 9 juin 2024 à Mouthe, suite au déversement accidentel de 500 litres à un mètre cube de lactosérum dans le Doubs, qui traverse le village. Une pollution de la rivière rapidement maîtrisée dans la matinée.

Plus de peur que de mal ce dimanche 9 juin 2024 à Mouthe (Doubs). Les sapeurs-pompiers ont été appelés à la rescousse après le déversement accidentel de plusieurs centaines de litres de petit-lait dans le Doubs. L'incident s'est produit après 9h au niveau de la fruitière située au centre de la commune qui est traversée par la rivière.

"Rien de bien méchant"

"C'est une fausse manœuvre du fromager qui s'est trompé de pompe, explique Daniel Perrin, le maire de Mouthe à France 3 Franche-Comté. Il ne sait pas la quantité de petit-lait qui est partie dans la rivière, entre 500 et 1000 litres. Il y avait quelques taches blanches à la surface de l'eau que les pompiers ont vite aspirées et dispersées. Rien de bien méchant !"

"En raison de ses propriétés miscibles, l’action des secours s’est limitée à la dilution du produit, au moyen d’une lance", indiquent les pompiers de leur côté. Tout risque a donc été très vite écarté par les sept pompiers mobilisés au plus fort de l'intervention. Un représentant de l'Office Français de la Biodiversité (OFB) a été alerté et s'est rendu sur place pour assister aux opérations et évaluer la situation. L'agence Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté a également été prévenue.

Fromageries sous surveillance

Le petit-lait est le nom courant donné au lactosérum. Il s'agit du liquide résiduel de la coagulation du lait. D'ordinaire transparent avec une légère teinte jaune verdâtre, il est composé à 94% d'eau, de lactose, de protéines et de matières grasses en quantité moindre. Riche en matière organique, une fois rejeté, ce résidu va enrichir les milieux aquatiques et les déséquilibrer. On appelle ce phénomène l'eutrophisation.

Dans le Doubs, les fromageries sont particulièrement surveillées par les services de l'Etat. En septembre 2022, l’Etat et le département du Doubs avaient annoncé leur intention de réduire les pollutions tout en soutenant la filière Comté à travers le plan "rivières karstiques". Six mois plus tard, 14 fromageries avaient été mises en demeure de respecter la règlementation en matière de protection de l'environnement. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité