Cet article date de plus de 8 ans

Morteau : polémique autour de la mémoire de la déportation

Des lycéens de Morteau ont travaillé sur l'histoire de deux enfants juifs déportés et gazés durant la deuxième guerre mondiale. L'opposition municipale veut une nouvelle plaque commémorative. La municipalité s'y refuse.
Elle s'appelait Rolande, elle avait 6 ans. Son frère, Marcel, avait deux ans de plus. Juifs, ils ont été arrêtés un jour de 1942 à Morteau et envoyés dans un camp de la mort d'où ils ne sont jamais revenus. Leurs deux noms figurent sur le monument aux morts de la ville.
Des élèves du lycée Edgar Faure ont travaillé sur leur destinée tragique avec leur professeur d'histoire. L'opposition souhaiterait une nouvelle plaque commémorative pour ces deux victimes de la barbarie nazie. La municipalité refuse : leur mémoire est déjà honorée puisque leurs deux noms se trouvent sur le monument aux morts.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
polémique histoire