Présidentielle 2022 . "Je basherai l’agri-bashing" : dans le Haut-Doubs, Valérie Pécresse présente le volet agricole de son programme

Publié le Mis à jour le
Écrit par Johanna Albrecht avec Jérémy Chevreuil
En visite dans le Haut-Doubs, ce jeudi 13 janvier matin, Valérie Pécresse a dévoilé les grands axes de son programme électoral pour le monde l'agriculture.
En visite dans le Haut-Doubs, ce jeudi 13 janvier matin, Valérie Pécresse a dévoilé les grands axes de son programme électoral pour le monde l'agriculture. © Jérémy Chevreuil / France Télévisions

La candidate du parti Les Républicains à l'élection présidentielle, Valérie Pécresse, est en visite dans le Haut-Doubs ce jeudi 13 janvier. L'occasion de présenter le premier grand volet de son programme agricole, avant le Salon de l'Agriculture le mois prochain.

"Je basherai l'agri-bashing". Devant une assemblée d'environ 150 agriculteurs, ce jeudi 13 janvier à Villers-le-Lac dans le Haut-Doubs, Valérie Pécresse a donné le ton. Pour la candidate à l'élection présidentielle du parti Les Républicains, cette visite en Franche-Comté, est l'occasion de présenter son premier grand discours sur le monde agricole. Un monde agricole traditionnellement réservoir de voix pour son parti, mais dont les électeurs se sont au cours des dernières années de plus en plus tournés vers les autres partis de droite et d'extrême-droite. 

Augmenter le revenu des agriculteurs 

Après la visite d'une ferme à Comté de Villers-le-Lac (Doubs), près de Morteau, c'est dans la salle des fêtes de la commune que la candidate a tenu ce premier discours. Elle y a notamment parlé de l'avenir de l'agriculture et du renouvellement des exploitants agricoles. "Si on veut que nos jeunes s'installent, il faut cesser l'agri-bashing" a-t-elle déclaré, n'hésitant pas à répéter plusieurs fois qu'elle "basherai[t] l'agri-bashing". "Je veux bannir l'agri-bashing et promouvoir l'agri-fierté".

La candidate Les Républicains a par ailleurs déroulé son programme électoral pour l'agriculture, avec deux grands axes pour augmenter les revenus des agriculteurs : "baisse des charges et baisse des normes". En ligne de mire, les cotisations vieillesse des agriculteurs, les taxes sur le foncier non bâti, et les charges patronales de contrats d'apprentissage dans les entreprises de moins de 10 salariés. Des mesures qu'elle avait évoquées il y a quelques jours avec une revue professionnelle agricole.

Une visite aux côtés de Xavier Bertrand et Annie Génévard... mais sans Gilles Platret

Ce n'est pas un hasard si Valérie Pécresse a débuté sa journée de visites en Franche-Comté par le Haut-Doubs. La 5e circonscription du Doubs, terre agricole, est traditionnellement acquise à la droite. C'est aux côtés d'Annie Genevard, députée locale et vice-présidente (LR) de l'Assemblée Nationale depuis 2017, que la candidate est arrivée. La députée du Doubs est d'ailleurs en charge du pôle "Elus et territoire" de la campagne électorale de Valérie Pécresse.

Candidat malheureux à la primaire du parti, désormais soutien de son ancienne concurrente, Xavier Bertrand était également présent. 

En revanche, un élu Les Républicains s'est fait remarquer par son absence ce jeudi 13 février : Gilles Platret, maire LR de Châlon-sur-Saône, vice-président national des Républicains et tête de liste LR aux dernières élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté, n'était pas présent. Il s'est excusé "pour raisons d'agenda". Ce mardi 11 janvier, l'élu avait indiqué qu'il voulait savoir s'il pouvait "avoir un débat sur la ligne qui est portée par notre candidate" sur CNews.

Visite à Pelousey et meeting à Besançon

Après sa visite dans le Haut-Doubs, la candidate LR devrait revenir dans la plaine du Doubs, à Pelousey, où une autre visite d'exploitation agricole est prévue. Cette fois-ci, il s'agira d'un GAEC, qui s'est lancé dans la vente directe de viande, lait et oeufs. Valérie Pécresse doit tenir une "réunion publique" ce jeudi soir à Besançon, à Micropolis. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.