• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les randonnées de l'été en Franche-Comté : à la découverte du domaine de Métabief en VTT électrique

La station de ski de Métabief a mis l'accent sur la pratique du VTT, depuis plusieurs années. / © Photo : Pascal Sulocha
La station de ski de Métabief a mis l'accent sur la pratique du VTT, depuis plusieurs années. / © Photo : Pascal Sulocha

Tout l’été, France 3 Bourgogne-Franche-Comté vous fait découvrir les sentiers et chemins de notre région. Cette semaine, nous vous emmenons découvrir le domaine de VTT de la station de Métabief, dans le Haut-Doubs. Sensations fortes garanties !

Par Sarah Rebouh et Pascal Sulocha

Niveau : moyen à très difficile
Durée : à partir d'1h30
Distance : à partir de 15km
Dénivelé : 560 m


Métabief est l'une des plus importantes stations de ski en Franche-Comté. Située à 1h de Besançon, elle attire chaque année, hiver comme été, les amateurs de sensations fortes. Quand la neige a disparu et que le soleil pointe le bout de ses rayons, la station de moyenne montagne située entre 900 et 1460m d'altitude fait la part belle aux activités sportives telles que la randonnée, la luge d'été et surtout... le VTT. La station en a d'ailleurs fait sa spécialité.

Depuis quelques années, la pratique se démocratise avec l'arrivée sur le marché des VTT à assistance électrique. Robustes, fiables et faciles d'accès, ils permettent à une clientèle moins sportive de pouvoir s'essayer aux joies du vélo en montage. Nous avons voulu tester ce beau domaine et ses pistes de descente au guidon de VTT électriques. Nous vous emmenons avec nous... En selle !

Métabief dispose d'une trentaine de kilomètres de pistes de VTT de descente. Cette discipline exigeante, qui peut être dangereuse est accessible aux personnes novices mais sportives. Les pistes sont classées en 4 catégories selon leur niveau de difficultés techniques. Pistes vertes : très facile, pistes bleues : facile, pistes rouges : difficile, pistes noires : très difficile.
 
Plan des pistes de VTT de descente.
Plan des pistes de VTT de descente.
Télécharger le plan des pistes par ici.
 

Une prise en main de quelques minutes


Avant de s'élancer il faut s'assurer d'être bien équipé. Nous avons loué un VTT électrique "tout suspendu" dans l'un des magasins de location de Métabief, sans oublier le casque obligatoire. En fonction du type de vélo électrique, les tarifs varient de 55 euros à 70 euros la journée. En vous munissant de ce matériel, vous économisez cependant le prix des remontées mécaniques puisque la montée est incroyablement facilitée.

Attention, un VTT électrique n'est pas un vélo qui avance tout seul sans effort. C'est un vélo à assistance électrique ce qui signifie qu'il est nécessaire de pédaler, en continu et de manière régulière, pour que le moteur fonctionne correctement. Dotés d'une très bonne autonomie, les VTT que nous avons pu tester nécessitent quelques minutes de prise en main. Plusieurs modes d'assistance sont disponibles et peuvent être activés à l'aide d'une simple pression du doigt. En fonction de la difficulté, on vous conseille de changer de mode et surtout de bien passer les vitesses. Le but étant de toujours disposer d'une force de pédalage adéquat, souple et d'un mouvement régulier. Inutile de forcer sur les cuisses, mieux vaut "mouliner" pour se faire aider par le VTT.

Après environ 30 minutes de montée agréable, avec quelques passages nécessitant une attention particulière et un bon coup de pédale tout de même, nous voici en haut du Morond, à 1420 m d'altitude. La vue y est splendide. Nous profitons de ce moment pour casser la croûte avant de nous élancer à toute vitesse sur les pistes de descente.
 

On a testé le VTT électrique sur le domaine de Métabief (Doubs)


Quelle adrénaline ! Après les premiers mètres de la première descente classée verte, on sent la vitesse, les frissons et les sensations nous envahir. Perchés sur nos pédales, on suit la piste, on dévale les bosses et on s'engage dans les virages avec plus ou moins d'assurance. On comprend rapidement après quelques frayeurs, que ce sport est un sport dangereux. Au moindre écart ou excès de confiance et à la moindre inattention, c'est la sortie de piste ou la chute assurée. Et avec la vitesse, les arbres, les ronces et les cailloux, ça peut faire très très mal.

En pleine confiance, on s'engage sur une piste bleu. Le but étant de varier les plaisirs et de tester ses limites, tout en restant raisonnables. Raisonnables... On y reste, jusqu'au moment ou l'un d'entre nous prend le chemin d'une piste rouge. Aïe aïe aïe, on se retrouve au dessus d'un obstacle de bois impressionnant, on freine, on reste sur nos gardes. On souffle, on ne panique pas mais on est dans la mouise, un peu. Les roches et les cailloux remplacent le chemin et les obstacles se font menaçants. Dès que possible et avec une extrême prudence, on regagne une piste adaptée à notre petit niveau.

Précision utile : nous n'avions jamais fait de VTT électrique et encore moins de VTT de descente avant cette expérience. Nous sommes néanmoins sportifs et débrouillards. Ce sport est donc bien accessible aux novices.

Après plusieurs belles descentes, nous revoilà en bas de la station le sourire aux lèvres, ravis d'avoir ressenti ces sensations et encore plus heureux d'en être sortis sans une égratignure.
 

Le VTT électrique, accessible à tous ?
 

Si l'expérience s'avère enthousiasmante, elle nécessite néanmoins de débourser une somme d'argent quelque peu conséquente, tout comme pour la pratique du ski en hiver.

Le principal atout du VTT électrique est le potentiel qu'il offre à son utilisateur. La liberté dont on bénéficie avec cet équipement est conséquente. Là où nous serions à bout de souffle et à bout de force pour monter une pente avec un VTT, avec l'électrique nous profitons du paysage et poussons gentiment sur les cuisses pour grimper en haut de la montagne. Un vrai bonheur. Pour les plus sportifs, pas de panique, le VTT électrique s'adapte et vous permettra si vous le souhaitez, de transpirer à l'envie. Jérôme Gresset, gérant du magasin Gaby Sport à Métabief nous explique :
VTT électrique Métabief Gaby Sport
Vidéo : Sarah Rebouh et Pascal Sulocha
 

Métabief, spécialiste du VTT


Depuis plusieurs années, Métabief station de moyenne montagne, mise sur le VTT pour diversifier ses activités et attirer les touristes en été. Avec le réchauffement climatique, nul ne sait si les stations de ski de basse altitude ont encore de beaux hivers enneigés devant elles. En adaptant la station et en créant des aménagements spécifiques à la pratique du sport en été, la station de Métabief assure ses arrières. De plus, la pratique du VTT électrique se développe et permet à de nouveaux curieux de venir s'essayer à la montagne, sans forcément fournir des efforts de haut niveau. Sylvain Philippe, directeur de la station de Métabief a accepté de répondre à nos questions :

VTT électrique Métabief Directeur station Sylvain Philippe
Vidéo : Sarah Rebouh et Pascal Sulocha


► Nos conseils pour une sortie VTT électrique à Métabief :

Pour partir randonner à VTT électrique à Métabief, nous vous conseillons de louer un matériel de qualité. Ce dernier a un coût mais vous garantit d'être en sécurité et de bénéficier d'un confort suffisant.
La pratique du VTT électrique est adaptée aux personnes novices, mais qui aiment tout de même les sensations fortes. Néanmoins, il est possible de monter en haut de Métabief à VTT à assistance électrique sans emprunter les pistes de descente sur le retour. 
La météo est un élément essentiel lors de cette activité. En cas de pluie, le plaisir risque de ne pas être au rendez-vous. Privilégiez les temps secs et ensoleillés.

Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à contacter l'Office du tourisme de Métabief.
 

Découvrez nos autres randonnées de l'été en Bourgogne-Franche-Comté :

 

 

Nos conseils pour randonner en sécurité

► Assurez-vous d’avoir assez d’eau
► Ne partez pas sans votre téléphone portable
► Adaptez votre équipement : chaussures de marche, vêtements pour se protéger en cas de pluie, sac à dos confortable…
► Prenez suffisamment de nourriture : pain, céréales, chocolat, amandes, sandwich léger pour le midi…
► Sachez évaluer votre niveau : en randonnée, il est important de ne pas surestimer ses capacités physiques
► Ne laissez aucun déchet après votre passage

A lire aussi

Sur le même sujet

Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac

Les + Lus