• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Santé : de l'huile essentielle de sapins du Haut-Doubs dans un petit flacon

La société a été fondée par un ancien ingénieur et amoureux de la nature. / © France 3 Franche-Comté / Eric Debief
La société a été fondée par un ancien ingénieur et amoureux de la nature. / © France 3 Franche-Comté / Eric Debief

On connaissait le cèdre de l'Atlas transformé en huile essentielle. On a désormais le sapin du Haut-Doubs ! Une première ! Ils sont commercialisés sous la forme de petits flacons dans les pharmacies et les magasins bio de la région.

Par Raoul Advocat

C'est l'histoire de Grégory Haye, un ingénieur amoureux de la nature. Un jour, il décide de quitter l’industrie  pour un projet bien à lui, tourné vers l’économie solidaire, rurale, le circuit court et le bien être.

Pendant un an, il se forme au métier de responsable d’exploitation agricole au centre de formation continue agricole de Montmorot, dans le Jura. C’est là que Grégory Haye découvre les huiles essentielles, leurs vertus et leur fabrication. Un stage dans les Vosges, auprès d’un distillateur, le décide à se lancer.

Il souhaite rester sur ce territoire du Haut-Doubs auquel il est très attaché. Une terre à Comté où il est difficile d’acheter des terres, mais une terre où le sapin est roi et occupe une grande partie de l’espace naturel.

Grégory Haye s’installe, à Amancey, dans le Doubs, dans les locaux de l’ancienne poste et se lance dans la fabrication d'une huile essentielle à partir d’une matière première qui l’entoure et qu’il n’a pas à cultiver, le sapin.  

Grégory Haye baptise son entreprise Aromacomtois et la forêt est son premier fournisseur.
© Grégory Haye
© Grégory Haye
La forêt mise en flacons, du jamais vu sur le massif jurassien !

Pour réaliser son projet, Grégory Haye crée une SARL. Il s’associe à un pharmacien phytothérapeute, Olivier Tissot, pour la partie scientifique et à Pierre Gavignon, un ingénieur alsacien spécialiste d’autoclaves, pour mettre au point un alambic.
 
huile essentielle sapins du Haut-Doubs
C'est une première : une société fabrique et commercialise de l'huile essentielle de sapin du Haut-Doubs. Intervenants : Grégory Haye, gérant "Aromacomtois"et Olivier Tissot, spécialiste d'aromathérapie. Reportage : C. Schulbaum et E. Debief. Montage : G. Bessaa
 

► Partenariat avec l'ONF



Pour alimenter son alambic, Grégory Haye a mis en place un partenariat avec l'ONF pour les espèces qui l’intéresse,  le sapin blanc, l’épicéa, le mélèze, le pin…..
© Grégory Haye
© Grégory Haye
les agents de l’ONF l'informent, dès qu’une coupe d’arbre est prévue dans un rayon de 10 à 20 KM, Grégory Haye est un adepte du circuit court. Si cela lui convient, les bûcherons mettront de côté les branches élaguées, il ne lui restera plus qu’à en faire des fagots qui serviront à alimenter un alambic spécialement conçu pour extraire cette huile..


► Un modèle d’alambic unique


Pour son alambic, Grégory Haye s’est inspiré de celui qu’il a utilisé lors de son stage à Gérardmer dans les Vosges. Il a lui-même dessiné les plans de l'appareil et l’a fait réaliser par son associé  Pierre Gavignon.
 
© Grégory Haye
© Grégory Haye
Il faut 400 kilos d'aiguilles de sapin pour obtenir à peine plus d'un litre d'huile essentielle.

De la vapeur produite par une chaudière à granulés est injectée dans l’alambic où se trouve la matière broyée. Cette vapeur traverse la matière, se charge en huile essentielle. Elle redescend ensuite sur les côtés, tombe sur une surface froide où la condensation va produire une huile essentielle concentrée en bienfaits.

Une huile brute, 100 % bio, qui va ensuite être conditionnée dans des flacons ou transformée en savons, cosmétiques, bonbons…

En un an, l'huile essentielle de sapin  produite par Grégory Haye a su se faire apprécier des consommateurs, pour ses nombreuses propriétés : antiseptiques, antalgiques, énergétiques…



 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Patchwork : une exposition cousue-main à Fontaine-Française

Les + Lus