INTERVIEW. Sécheresse : "les images sont choquantes" dit Jean-Luc Mélenchon, en visite dans le Doubs

Jean-Luc Mélenchon était en visite dans le Doubs ce vendredi 2 octobre. Il s'est inquiété de l'état de la rivière et en a profité pour pointer du doigts les acteurs privés et les multinationales accumulant les profits au détriment d'une ressource épuisable. Interview. 

© Emmanuel Rivallain - France 3 Franche-Comté
"Il faut tout changer et placer l'eau au centre de nos préoccupations. C'est un enjeu majeur de notre siècle. Il est grand temps de prendre soin du bien commun qu'est l'eau et de sortir sa gestion des mains rapaces du privé et des actionnaires" écrit Jean-Luc Mélenchon sur les réseaux sociaux, au moment même où il foule du pied les terres du Doubs, ce vendredi 2 octobre 2020.

Le leader de La France Insoumise s'est rendu "au milieu de la rivière mais les pieds au sec", à Villers-le-Lac, au défilé d'Entreroches ou encore à Remonot, sur des portions où l'eau s'est presque volatilisée. Malgré les récentes pluies qui nous ont permis de sortir du niveau de crise dans le département, les rivières n'ont pas repris toute leur vigueur.
Jean-Luc Mélenchon dans le lit du Doubs.
Jean-Luc Mélenchon dans le lit du Doubs. © Emmanuel Rivallain - France 3 Franche-Comté
Jean-Luc Mélenchon, dont le parti politique se positionne depuis sa création sur les questions environnementales, souhaitait constater de ses yeux les "dégâts" et parfaire "sa formation personnelle" sur le sujet. "C'est l'un des grands enjeux de notre siècle" a expliqué l'ancien jurassien. Cela fait deux ans que les paysages francs-comtois sont défigurés à certains endroits, durant l'été et à l'arrivée de l'automne. 

L'homme politique était accompagné de Philippe Henry, maître de conférence à l'université de Franche-Comté, géologue et chercheur au Laboratoire Chrono-Environnement et de Guy Magnin Feysot, ancien maire de Levier et sympathisant LFI.

Découvrez l'interview complète de Jean-Luc Mélenchon, sur la question de l'eau :
Sécheresse : "les images sont choquantes" dit Jean-Luc Mélenchon, en visite dans le Doubs
Le député des Bouches-du-Rhône a fustigé, avec sa traditionnelle verve, la course à l'eau menée par des actionnaires privés, au détriment du bien commun. Il prône une municipalisation de l’eau ainsi qu’un plan d’urgence pour l’outre-mer. Ce dernier a également abordé la question de "la prolifération des algues filamenteuses qui étouffent les fonds". "Elles sont dues à un usage excessif d'engrais" a-t-il analysé.

Il a annoncé que l'eau serait un thème politique transversal dans les mois qui viennent, laissant supposer qu'il se projette dans la campagne présidentielle de 2022, sans pour autant l'annoncer comme tel. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique environnement sécheresse météo