Le combat d'un agriculteur pour son image de marque

Alors que les éleveurs de la région se préparent à une nouvelle mobilisation pour défendre le prix du lait, un homme s'élève seul contre ce qu'il estime être une tromperie sur la marchandise. 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Claude Garneret a voulu porter plainte ce matin contre Intermarché, une grande enseigne de la distribution qui commercialise ses produits laitiers sous la marque "Pâturage". Un label qui ne doit pas être un vain mot selon lui. Installé en bio à Autechaux, cet agriculteur fait pâturer ses vaches de mai à octobre. Lorsque l'agriculteur a rencontré le directeur de l'Intermarché de Baume-les-Dames, celui-ci a reconnu, après enquête, qu'il ne pouvait pas assurer que les laits utilisés dans les produits de la marque "Pâturage" soient issus d'exploitations pratiquant la pâture. D'où sa démarche symbolique. Cependant, la gendarmerie n'a reçu cette plainte car le délit de tromperie sur la marchandise n'est pas établi. Une plainte au civil serait envisageable. 

Claude Garneret adhère à une nouvelle association : la Confrérie des pâturages français. Ils appellent éleveurs et consommateurs à défendre le vrai lait pâturé et à demander sa valorisation. Vous pourrez écouter dans ce reportage la réaction de la FDSEA. 

Avec Claude Garneret éleveur et Eric Morel secrétaire de la FDSEA du Doubs. Reportage S.Bourgeot, D.Colle et E.Dubuis