Les nids de frelons asiatiques envahissent le département du Doubs et inquiètent les professionnels

Désinsectiseurs et associations alertent sur une augmentation en flèche du nombre de nids de frelons asiatiques dans le Doubs. Ils réclament une intervention des pouvoirs publics pour ce problème qui nuit à la biodiversité.

"Urgent : invasions de frelons asiatiques dans le Doubs". Le message d'avertissement est devenu récurrent. Dans le Doubs, les frelons asiatiques se sont installés il y a deux ans, mais depuis, leur croissance est exponentielle. Depuis le début de l'été, les sociétés de désinsectisation et de destruction de nids enregistrent une forte activité. "Nous avons détruit 30 nids cette saison", constate la société Doubs guêpes frelons. Avec une particularité : "ce sont des nids primaires, c'est-à-dire le tout premier stade du nid où la reproductrice pond ses œufs". Et c'est dans les endroits du quotidien que l'on retrouve ces petits nids : embrasure de porte, cabane d'enfants, coffre de jardin. Alors, une fois encore, la prudence est de mise.

Des nids à détruire absolument

 

Les spécialistes s'inquiètent d'une forte augmentation de la présence de frelons asiatiques dans le département. Et pour cause, si on ne les élimine pas, ces nuisibles se reproduisent vite. "Les nids primaires se transforment ensuite en nids secondaires, plus gros, comme ceux dans les arbres qui peuvent faire un mètre de diamètre. C'est pour cela qu'il faut éliminer les nids primaires dès qu'on en repère un", explique la société de désinsectisation. Depuis plusieurs semaines, elle sensibilise sur le sujet pour que les particuliers prennent contact dès qu'ils aperçoivent un nid.

Mais c'est aussi un problème financier qui peut empêcher la désinsectisation. "On est sur des prix qui se situent entre 110 et 180€, c'est un coût. Et ce n'est pas pris en charge pour les particuliers dans notre département", explique la société Doubs Guêpes Frelons. Avec la prolifération de ces insectes, les professionnels réclament une prise en charge de la destruction de nids par les pouvoirs publics. Car le Doubs est l'un des seuls départements concernés par une invasion de frelons asiatiques ne bénéficiant pas d'une aide des pouvoirs publics. Dans le Jura et la Haute-Saône, c'est le Groupement défense sanitaire agricole (GDSA) qui participe financièrement, en partie, à la désinsectisation.

Gérard Simplot, vice-président du GDSA 25, et Michel Mesnier, président du Syndicat apicole du Doubs, tentent, avec d'autres professionnels, d'impliquer les institutions du Doubs dans la lutte contre les frelons asiatiques. "Aujourd'hui, il n'y a aucune obligation de détruire les nids. Alors si les particuliers trouvent ça trop cher, ils ne vont rien faire pour éliminer les frelons et les nids. Il faut qu'il y ait une prise en charge des services publics", alerte Michel Mesnier. Gérard Simplot rajoute quant à lui : "Ce sont à peu près dix fondatrices (reproductrices) qui sortent de chaque nid et qui vont en fabriquer d'autres. L'année dernière, sur Besançon, on a eu 50 nids. On peut donc s'attendre à ce qu'il y en ait 500 cette année. C'est pour cela que c'est exponentiel". Le Grand Besançon, le Conseil départemental et la préfecture ont été sensibilisés pour faire avancer le dossier. 

De lourdes conséquences sur la biodiversité 

Une fois n'est pas coutume, c'est le réchauffement climatique qui est en cause dans l'invasion des frelons asiatiques. "Avant, on avait des hivers rigoureux avec des températures basses. Les insectes ne survivaient pas. Plus les hivers sont doux, plus les frelons sont résistants", signale la société de désinsectisation. Et les conséquences ne se font pas attendre pour la biodiversité. "Le frelon asiatique se nourrit d'autres insectes, notamment les pollinisateurs. Ce sont les abeilles qui sont le plus en danger, elles représentent 35 % de ce que mange le frelon. C'est un phénomène inquiétant", constate le vice-président du GDSA 25, Gérard Simplot.

Des frelons dangereux pour les insectes, mais aussi pour les humains. "Aujourd'hui, les gens essaient de se débarrasser des nids par eux-mêmes. Il faut savoir que les frelons ont un système de défense très poussé, ils vont chercher à protéger leur nid en attaquant", explique la société Doubs Guêpes Frelons. Tous les spécialistes rappellent la nécessité de signaler les nids de frelons pour les détruire et surtout de ne pas agir seul !