• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Avec -19°C, ce village du Haut-Doubs enregistre la nuit la plus froide de l'hiver

Mouthe, dans le massif du Jura, est souvent parmi les villes les plus froides de France. / © LIONEL VADAM/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN
Mouthe, dans le massif du Jura, est souvent parmi les villes les plus froides de France. / © LIONEL VADAM/PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Habitué des températures extrêmes, le village situé près de Pontarlier ajoute un nouveau record à son palmarès.

Par Margot Desmas

On la surnomme souvent "la petite Sibérie" et cette année, Mouthe décroche un nouveau titre : celui de la nuit la plus froide relevée depuis le début de l'hiver. Près de -19°C ont été enregistrés dans la nuit de vendredi à samedi 19 janvier, une température qui lui fait décrocher le record de France, confirme Météo France.

"Des nuits comme celles-ci, on en compte trois ou quatre par hiver à l'échelle nationale, indique un prévisionniste. Et la présence de neige au sol a favorisé une chute supplémentaire de la température de l'air." En comparaison, dans le Massif Central, on enregistrait 10°C de plus la même nuit à 1 000 m d'altitude.
 

La nuit prochaine devrait être moins rude, rassure Météo France, car ces températures restent exceptionnelles. Mais le village, reste coutumier du fait. Situé à 930 m d'altitude dans le sud du Haut-Doubs à la frontière suisse, près de Pontarlier, il a été considéré comme le village le plus froid de France en 2015.

On y a également relevé la température minimale record pour la France métropolitaine :  -36,7°C le 13 janvier 1968. L'après-midi même, la température remontait rapidement à +1,1°C, soit presque 38 degrés d'amplitude thermique sur la journée. La ville doit ces conditions extrêmes à sa localisation, entre deux massifs montagneux : le massif du Risoux à l'est et la côte de la Haute-Joux à l'ouest.
 

Pour les habitants, ces températures sont habituelles. Le village est concerné six années sur sept par des minimales en-dessous de -20°C et une année sur deux, le thermomètre descend en-dessous de -25°C. Pas de quoi avoir peur d'un petit -19°C !

 

Pourquoi les températures descendent-elles si bas ?

Toutes les conditions sont réunies pour faire de Mouthe le village de tous les records. D'abord, il faut savoir que la Franche-Comté est l'une des régions françaises situées le plus loin de toute mer ou océan. En clair : les étés peuvent y être très chauds (on a relevé jusqu'à 35,7°C le 31 juillet 1983 à Mouthe) et les hivers vraiment rigoureux.

Cette tendance au froid est renforcée par la situation montagneuse, Mouthe étant située à 930 m d'altitude dans le fond d'une "combe". Il s'agit d'un val en forme de large cuvette dans lequel l'air froid s'accumule en l'absence de vent. C'est ici que le thermomètre descend le plus bas.

Ces données record sont systématiquement enregistrées la nuit car, par temps clair et calme, l'air situé au niveau du sol est plus froid que l'air plus en altitude : les météorologues parlent d'inversion de température. "Le sol ne reçoit plus de rayonnement solaire et perd progressivement de l'énergie par rayonnement infrarouge. La température de surface du sol diminue progressivement tout au long de la nuit et l'air au contact de ce sol froid se refroidit à son tour", précise Météo France.

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus