Non, la commune de Gilley dans le Doubs n'a pas peint ses maisons aux couleurs des "gilets jaunes"

C'est une "fake news" qui a bien fait sourire les Comtois en ce jour de visite à Besançon (Doubs) d'Emmanuel Macron. Le site satirique l'Echo de La Boucle s'amuse du mouvement des gilets jaunes jusqu'à en repeindre l'église et quelques maisons de la commune. 
© L'Echo de la Boucle
348 volontaires, 2.450 pots de peinture jaune pour repeindre en une nuit en jaune les maisons, commerces, écoles et même l'église de la petite commune de Gilley près de Pontarlier ! C'est de l'humour bien sûr. 

Du jaune bien fluo comme celui des gilets jaunes qui vont passer à l'action samedi 17 novembre dans toute la France pour dénoncer la baisse du pouvoir d'achat et la hausse des taxes sur les carburants.
 

Si dans le Nord, un maire a affiché un gilet jaune géant sur sa mairie, à Gilley, il n'en est rien. Même si la commune du Doubs porte un nom qui se prête aux jeux de mots. 

Le site parodique l'Echo de la Boucle qui traite l'actualité avec un humour décalé, sorte de Gorafi régional pousse même le bouchon à faire référence à un précédent (pseudo) record établi en 2013, lorsque 70 % du village de Bonnay (également dans le Doubs) avait été repeint en rouge au moment de l'action des bonnets rouges.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prix du carburant consommation économie insolite sorties et loisirs emmanuel macron politique gilets jaunes société