Agression de Charmauvillers : l'agriculteur condamné à 16 mois de prison ferme

Le garde pêche Patrice Malavaux à l'audience du 1er avril 2018
Le garde pêche Patrice Malavaux à l'audience du 1er avril 2018

Joris Mauvais comparaissait ce jeudi 1er mars  devant le tribunal de Montbéliard pour "violences ayant entraîné une interruption temporaire de travail et menaces". Cet agriculteur avait agressé le 11 janvier, le garde pêche de l'AAPPMA La Franco Suisse et un habitant de Charmauvillers.

Par Isabelle Brunnarius

En fin d'après-midi, l'agriculteur a été condamné à 36 mois de prison dont 20 avec sursis. 

Cette agression survenait dans un contexte tendu. Fin décembre et début janvier, l'agriculteur avait épandu illégalement du purin sur des champs enneigés ou  gorgés d'eau, Joris Mauvais avait été verbalisé pour cette pratique contraire au recommandation de la chambre d'agriculture du Doubs. Le conseil départemental du Doubs avait condamné cette pratique nocive pour la qualité de l'eau et improductive pour la qualité nutritive des près.

Le 11 janvier, le contentieux environnemental se transforme en fait-divers et prend une tournure particulièrement violente. Joris Mauvais, frappe violemment Patrice Malavaux, le garde pêche et un habitant de Charmauvillers. Ce riverain avait exprimé son mécontentement après un épandage à 20 mètres de son habitation. Tous les deux auront dix et quinze jours d'ITT. 

Lors de la première audience en comparution immédiate devant le tribunal de Montbéliard, le 18 janvier, le prévenu demande un délai pour préparer sa défense. Ce jour-là, une trentaine de personnes était venue soutenir les deux victimes. En particulier les représentants de la fédération de pêche du Doubs, Gérard Mougin et Christian Triboulet. 

Cet après-midi, une cinquantaine de pêcheurs, proche de la Franco-Suisse sont venus soutenir le garde pêche. Un jour particulier pour eux car ce matin, c'était l'ouverture de la pêche sur le Doubs Franco-Suisse. Mais, peu d'entre eux ont bravé les intempéries pour taquiner la truite.

© Patrice Malavaux, AAPPMA Franco-Suisse
© Patrice Malavaux, AAPPMA Franco-Suisse


Patrice Malavaux, comme chaque année, était au bord du Doubs pour cette date symbolique , mais il a vite pris le chemin du tribunal de Montbéliard pour l'audience de l'après-midi. Le garde-pêche a repris son travail il y a deux semaines et il attendait de cette audience que "la justice soit faite et que cet agriculteur comprenne les erreurs qu'il a faite". Patrice Malavaux souhaite que ce jugement lui permette de tourner la page.   

Le procureur a requis trois ans de prison dont 18 mois avec sursis et obligation de soin. Joris Mauvais est finalement condamné à trois ans de prison dont 20 mois de sursis. Et, 4500 euros d'amende. Pour l'avocate de Joris Mauvais, M°Sandrine Arnaud, ce jugement est "incompréhensible pour un primo-délinquant" en ce qui se concerne les faits de violence. Le conseil de l'agriculteur va faire appel. Soutenu par des confrères agriculteurs venus à l'audience, ce père de deux enfants devait retourner ce soir à la maison d'arrêt de Dijon. 



Agression de Charmauvillers : compte-rendu de l'audience

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Littérature jeunesse : et si vous appreniez à compter à vos enfants ?

Les + Lus